Comment bien réussir sa course à obstacles ?

The Mud Day 2016
Ecrit par

Alors que les courses à obstacles se multiplient, meltyXtrem a choisi de vous donner quelques conseils pour franchir la ligne d'arrivée sans trop de dégâts.

Dans la boue, en mode commando ou en déguisement, il y en a pour tous les goûts ! The Mud Day, Spartan Race, SoMad, Extreme Day… Depuis quelques années, vous avez l'embarras du choix si vous voulez allier la course à pied et le défi physique de franchir des obstacles. À la mode chez les jeunes (18-25 ans), ce format d'épreuve a su ravir les plus âgés et même les plus petits, comme le prouve la version "Kids" du Mud Day, réservée aux enfants de 7 à 11 ans. Pour que le plaisir de l'effort soit toujours présent du début à la fin du parcours, il est nécessaire de respecter quelques consignes. Sans être un candidat de la 7e compagnie, sachez que les conseils qui suivent peuvent vous permettre de ne pas perdre la face devant vos potes en restant bloqué en bas d'un mur à escalader, ou encore de sauver les apparences lorsque vous êtes au bout du rouleau. Bref, ça peut aider ! À lire aussi : The Mud Day 2016 : Le parcours de Nice dévoilé !

  • Vérifier l'état de vos chaussures : optez pour une paire souple qui favorise la fluidité de votre foulée
  • Choisir des vêtements dans lesquels vous vous sentez à l'aise : en hiver, le collant et le corsaire sont vos alliés en bas et les maillots manches longues ou vestes vous protègeront des températures fraîches. En été, ce sera plutôt cuissard et short en bas et débardeur ou maillot à manches courtes en haut
  • Éviter le fast food la veille au soir
  • Passer une bonne nuit de sommeil : durant quatre nuits, dormez en évitant le moindre réveil. Au terme de cette courte période, notez durant les trois nuits suivantes le nombre d’heures durant lesquelles vous dormez naturellement. Vous connaîtrez alors votre temps de sommeil idéal
  • Ne pas oublier son réveil le matin (oui parce qu'en général ça se passe le week-end)
  • Ne pas partir trop vite
  • Il n'y a pas de petits obstacles
  • S'arrêter aux ravitaillements : préférez l’eau durant la première moitié du parcours. Si vous consommez des gels d’effort, prenez soin de vous alimenter avant le ravitaillement pour pouvoir vous hydrater et ôter le goût exagérément sucré dans votre bouche
  • Sourire aux photographes sur le parcours
  • Ne pas oublier sa médaille de finisher
Crédit : ASO