Des objets connectés pour vos sessions sports extrêmes

Les sports extrêmes permettent de vivre des sensations uniques, que de nombreux objets connectés tentent de prolonger. Petite revue avec meltyXtrem.

Quand on pense aux sports extrêmes, on pense de suite aux sensations fortes, à ce sentiment d'adrénaline qui accélère notre rythme cardiaque et qui devient rapidement addictif. Depuis quelques années, la technologie s'est positionnée sur ce marché afin de développer des outils toujours plus techniques et précis afin d'offrir aux adeptes de ces sports des outils pour mieux vivre leur expérience et la prolonger. Que ce soit la montre connectée de l'ultra traileur, la planche de skateboard volante, le drone qui suit le snowboardeur ou encore la planche de surf qui reçoit des messages, il y en a pour tous les sports. meltyXtrem a choisi de vous présenter cinq objets connectés qui permettent de magnifier toutes vos sessions de sports extrêmes. À lire aussi : Montre GPS Garmin Fenix 3 : Enregistrez toutes les données de vos sorties sportives (test).

  • Samsung Galaxy Surfboard

Vous êtes sur votre planche du surf, mais au large, le bruit des vagues vous empêche de vivre l'instant présent avec vos meilleurs amis. Pas évident non plus de communiquer dans ces conditions avec vos potes, restés sur la plage. Alors Samsung a pensé à tout et vous propose sa board connectée avec laquelle vous pouvez recevoir des messages, qui s'affichent sur la planche. Le Brésilien Gabriel Medina, champion du monde en 2014, l'a testée et approuvée. Et vous, ça vous tente ?

  • Garmin Fenix 2 GPS HRM

Course à pied, alpinisme, ski ou natation, cette montre vous accompagnera dans vos sports favoris et est adaptée à la pratique du triathlon. Si vous pratiquez le running ou le trail, elle affiche votre vitesse verticale et le dénivelé. Elle mesure l'efficacité de votre foulée (longueur, oscillation verticale, durée de contact au sol) et vous aide à l'améliorer. Si vous skiez, elle compte le nombre de descentes, votre vitesse et le dénivelé. Pour les randonneurs, elle enregistre votre parcours et vous permet de revenir au point de départ (fonction trackback). Elle enregistre vos points d'intérêts pour les retrouver plus tard. Cette montre vous sera utile à l'entraînement grâce à son mode fractionné, auto lap, calcul de VO2max (volume maximal d'oxygène) et autres fonctions utiles.

  • Drone Hexo+

Si les caméras embarquées ont d'ores et déjà apporté une vraie plus-value aux films de sports extrêmes, le drone Hexo+ pourrait bien les renvoyer au rang de simple gadget dépassé. On n'en est pas encore là mais le système de drone conduit à distance par une application mobile fait son chemin. Si bien que la société grenobloise qui l'a construit, Squadrone System, a bénéficié d'un soutien de poids par l'intermédiaire de la plateforme de crowdfunding Kickstarter, récoltant pas moins de 550 000 dollars en l'espace de trois jours ! C'est dire si le projet mobilise et a su convaincre les futurs utilisateurs de cet engin unique. Car la prouesse de cette merveille technologique est de proposer aux riders souhaitant filmer leurs sessions de disposer d'un drone, sur lequel une caméra est placée, qui les suit à distance. L'appareil est ainsi guidé par le porteur d'un smartphone, à l'aide d'une simple application mobile. N'est-ce pas Xavier de Le Rue ?

  • PIQ

La start-up française PIQ, après s'être développée dans l'univers du golf et du tennis, a réalisé une entrée fracassante dans l’univers du ski en s'associant avec l’entreprise Rossignol pour proposer son propre capteur de performances sportives, un bracelet à placer dans le strap de ses chaussures. Une fois sur les pistes, 13 axes sont être pris en compte, comme la force de gravité, l'angle de rotation, l'amplitude… Rien n’est laissé au hasard. Une connexion bluetooth est inclue et permet l’importation de données dans une application disponible sur iOS et Android.

  • Slide

Marty McfLy, ça vous parle ? Le héros de Retour Vers le Futur avait rendu populaire cet engin totalement futuriste dans le film de Steven Spielberg à la fin des années 90. Slide est le nom trouvé par la marque japonaise Lexus pour baptiser son skateboard volant. Le hoverboard a été appareillé avec de nombreux aimants et des supraconducteurs refroidis à l’azote liquide ont également été disposés, cela afin d’obtenir une lévitation de la part de l’appareil.