Mort de deux alpinistes sur l'Everest en redescendant du sommet

Mort de deux alpinistes sur l'Everest en redescendant du sommet
Ecrit par

Un alpiniste néerlandais et une Australienne sont morts ce week-end en redescendant de l’Everest après avoir atteint le sommet. Âgés d’une trentaine d’années, Eric Arnold et Maria Strydom ont succombé au mal des montagnes.

Si aucun alpiniste n’avait atteint le sommet de l’Everest en 2015 pour la première fois depuis 41 ans (à cause des conditions climatiques particulièrement difficiles l’année dernière et du séisme au Népal), l’année 2016 avait marqué le retour des ascensions victorieuses avec un temps plus clément et la réouverture des voies menant au sommet par les autorités. Malheureusement, ce week-end a vu la disparition de deux alpinistes d’une trentaine d’année. Eric Arnold et Maria Strydom ont en effet perdu la vie après avoir atteint le sommet. C’est pendant la descente que ce Néerlandais et cette Australienne ont ressenti les effets du mal des montagnes. L’Australienne Maria Strydom est décédée samedi après-midi en descendant du Camp 4 au Camp 3. " Après avoir atteint le sommet hier, elle a dit se sentir très faible et avoir une perte d'énergie (...) signes du mal des montagnes ", a indiqué un responsable de l'agence de voyages Seven Summit Treks.

Le Néerlandais Eric Arnold (35 ans) a succombé sur le Camp 4, lui aussi du mal des montagnes. Ce dernier en était à sa cinquième tentative sur l’Everest, lui qui avait notamment été pris dans une avalanche l’année dernière qui s'était déclenchée après le tremblement de terre au Népal. Eric Arnold avait tweeté une photo sur son compte (voir ci-dessus) après avoir atteint le sommet. Depuis le début de la saison, quatre personnes sont mortes dans l'Himalaya. Aux deux de ce week-end s’ajoutent un Italien décédé en descendant du Mont Dhaulagiri alors qu’un sherpa avait trouvé la mort cette année en faisant une chute de 2 000 mètres. A lire aussi : Kilian Jornet aux pieds de l’Everest avec Ueli Steck.

Crédit : .