Sam Estève : "Le vent était parfois trop fort sur le Défi Wind"

Ecrit par

Le jeune windsurfeur de la melty Talents House Sam Estève a connu un mois de mai chargé avec deux compétitions au programme, dont le Défi Wind. Récit de ses dernières semaines sur meltyXtrem.

Il ne s'arrête pas. Après avoir participé aux deux premières étapes du PWA World Tour, à Leucate lors du Mondial du Vent et en Autriche, Sam Estève, le windsurfeur de la melty Talents House (MTH), a poursuivi sur un joli rythme et a pris part à deux compétitions ces derniers jours. Cela a commencé par l'Outdoormix Festival (7-10 mai) à Embrun (Hautes-Alpes), avec le Windmeet Freestyle Tour, première étape de la coupe de France de la discipline. Sam témoigne : "C'était un gros événement, plus grand que l'année dernière. Tous les matins, on partait en bateau sur l'event car notre logement était à l'autre bout du lac, cela nous évitait de prendre la voiture ou de marcher pendant un quart d'heure." Il relate sa compétition sur place : "Je suis tombé sur Grégory Geliot sur mon premier heat et je l'ai gagné. Contre Adrien Bosson, l'actuel champion de France, j'avais mal enfoncé mon pied dans la footstrap, il est sorti à la fin de la figure et je suis tombé. Du coup, il m'a battu."

"En fin de journée, le vent faiblissait mon troisième heat était contre Antoine Albert, champion de Nouvelle-Calédonie, je l'ai gagné !, se réjouit encore Sam. La finale n'a pas pu être lancée car il n'y avait plus de vent. J'ai donc terminé troisième." Une place à laquelle il concluait également un show de tow in (windsurf tracté), derrière Julien Mas et Antoine Albert. Et Sam de conclure : "J'ai hâte de faire le prochain windmeet à la Sosh Freestyle Cup de Marseille au mois de juin dans de l'eau salée !" Ce sera entre le 16 et e 21 juin et meltyXtrem sera sur place pour vous faire vivre l'ensemble du rendez-vous.

Après ce passage en Provence-Alpes-Côte-D'azur, retour dans l'Aude pour Sam Estève. Le jeune de 17 ans participait au Défi Wind à Gruissan (14-17 mai). Une compétition assez nouvelle pour lui. "C'était ma deuxième compétition de longue distance et cela m'a permis de voir comment cela se passait, détaille-t-il. Le vent est monté super fort, environ 45/50 nœuds, je me suis fait défoncer (sic) ! J'ai fait un aller-retour de 20km au lieu de 40. J'ai préféré rentrer pour ne pas casser le matériel et me faire mal le premier jour. J'ai posé ma planche de slalom et je suis allé m’entraîner en freestyle, où je suis habitué à naviguer par vent fort. En slalom, je découvrais la planche et la voile."

À la suite de cet épisode, Sam Estève raconte un autre moment fort : "Le samedi, ils ont lancé la compétition le matin, c'était trop fort, je n'y suis pas allé. Je n'étais pas assez calé avec le matos. La manche de l'après-midi a été annulée car les pointes de vent étaient à 70 nœuds ! Le soir, il pleuvait et le vent était un peu tombé, je suis donc allé naviguer en freestyle." Au final, il termine 149e dans sa catégorie des 16-19 ans. Et il n'attend qu'une chose, revenir sur Gruissan l'an prochain pour faire mieux ! À lire aussi : Sam Estève : "Participer à l’étape du PWA World Tour en Autriche a été une superbe expérience".