208 T16 Pikes Peak : L'interview de Sébastien Loeb par Red Bull avant la course

Ecrit par

Sébastien Loeb se confie à Red Bull, partenaire de la 208 T16 Pikes Peak, à propos de ses premiers essais au volant de la voiture. Éléments de réponse sur la préparation technique de la bête aux 875 chevaux.

En piste au Mont-Ventoux, Sébastien Loeb se livre à une nouvelle batterie de tests sur sa 208 T16 PP depuis hier. Conçue spécialement pour le retour de Peugeot sur Pikes Pike, l'une des plus célèbres courses de côte américaine, la dernière-née des lionnes de la marque fait beaucoup parler d'elle. Dans une interview pour Red Bull, partenaire de l'écurie française, Sébastien Loeb le pilote attitré parle de sa belle. Surpris le nonuple champion du monde de rally ? Les réponses qui suivent à propos de ses premières sensations au volant de la 208 T16 PP devraient nous en apprendre un peu plus sur le pilote légendaire. La deuxième partie de l'interview régalera les curieux dans les heures à venir. meltyXtrem vous tiendra informés des dernières confidences de notre Loeb national. Autre information majeure qu'Eurosport vient de partager avec ses followers, la chaîne consacrera une soirée spéciale à la diffusion de Pikes Peak le 30 juin prochain.

Après les premiers tests sur la voiture, qu’est-ce que cela fait de conduire la Peugeot 208 T16 Pikes Peak ? Ce qui est sûr c’est que c’est spécial. C’est vraiment la voiture la plus impressionnante que j’ai eu l’occasion de conduire. Il y a beaucoup de puissance parce que la régulation est sans limite. Elle a un peu l’apparence d’une voiture de rallye, mais tout le reste est complètement fou. Conduire cette voiture est assez incroyable. Je ne l’ai pas vraiment essayée dans des conditions de circuit, c’était juste une petite piste afin de voir les quelques problèmes que nous pourrions avoir.

C’est la voiture la plus puissante que tu aies conduite ? Non, parce que j’ai essayé la Bugatti Veyron qui est plus puissante mais c’est sûr que c’est loin d’être la même sensation à cause du poids. Ça ressemble davantage à une F1… la puissance qu’on ressent. De ce point de vue, la Formule 1 et cette voiture sont les plus impressionnantes parmi celles que j’ai conduites.

As-tu été surpris à la première accélération ? J’ai été surpris, oui. À chaque changement de vitesse je devais prendre le temps de comprendre comment cela fonctionne et comment je devais me préparer. Au démarrage...c’est comme si je partais pied au plancher avec ma voiture de rallye. C’était un peu la même sensation, mais on finit par s’y habituer.

Peugeot et toi allez maintenant retoucher la voiture. Quel retour leur as-tu fait après les essais ? Pour moi, niveau puissance nous avons ce qu’il faut. Il me semble que le plus important à présent, c’est d’en faire une voiture facile à conduire. Je la trouve très sensible au niveau du pilotage, un peu trop pour moi d’ailleurs. Ce qu’il faut c’est l’améliorer de façon à ce qu’elle soit plus simple à conduire et moins brutale. La puissance, les freins et l’appui… Nous avons ce qu’il faut.

Plus d'actu sur 208 T16 Pikes Peak208 T16 Pikes Peak : Fiche technique208 T16 Pikes Peak : Sébastien Loeb pour les premiers essais en vidéo !208 T16 Pikes Peak : Photo exclusive de la livrée aux couleurs de Red Bull208 T16 Pikes Peak : En piste au Mont-Ventoux aujourd'hui

208 T16 Pikes Peak : L'interview de Sébastien Loeb par Red Bull avant la course - photo
208 T16 Pikes Peak : L'interview de Sébastien Loeb par Red Bull avant la course - photo
Source : Red Bull