208 T16 Pikes Peak : Sébastien Loeb se confie à J-7

Ecrit par

Sébastien Loeb au volant de sa 208 T16 Pikes Peak prendra le départ de la course de côte américaine dimanche. Quelques jours avant l'épreuve, le champion du monde de rallye partage ce qu'il ressent.

Depuis l'annonce de la participation de Sébastien Loeb à la course Pikes Peak avec Peugeot, meltyXtrem suit de près sa préparation. Dernièrement, le nonuple champion du monde de rallye a effectué deux week-ends de tests sur des tronçons du Mont Pikes Peak, où se déroulera l'épreuve mythique le 30 juin. À huit jours du rendez-vous incontournable pour Sébastien Loeb et sa 208 T16 Pikes Peak, l'Alsacien livre ses impressions sur son site officiel. La légende française du sport automobile revient sur son ressenti d'un lieu très spécial : '' mes essais sur place se sont très bien passés et je suis désormais impatient de prendre part à cette épreuve mythique ! J’avais beaucoup entendu parler de Pikes Peak, je m’étais pas mal renseigné et j’avais regardé de nombreuses vidéos [...] La première partie ressemble beaucoup à la Catalogne, en un peu plus large. La suite, il n’y a plus de végétation du tout et, après du moyen/rapide, on entre dans une portion qui alterne très rapide et épingles. La dernière partie est composée de nombreux virages en aveugle sur un bitume très bosselé, parfois limite défoncé. Les sensations sont étranges. On entre à fond dans ces virages en aveugle où l’on aperçoit seulement le ciel. Cela fausse parfois l’impression de vitesse, d’autant qu’il n’y a pas de sensation de défilement sur le côté. Ce n’est pas simple au niveau des repères, et il n’y a pas de droit à l’erreur. C’est assez unique ! ''.

Plus d'actu sur 208 T16 Pikes Peak208 T16 Pikes Peak : Sébastien Loeb en route pour le Mont Pikes Peak208 T16 Pikes Peak : Vidéos de Sébastien Loeb, meilleur temps aux essais !208 T16 Pikes Peak : Essais avec Sébastien Loeb, les photos !208 T16 Pikes Peak : Vidéo Red Bull de la prise de notes sur Pikes Peak

Plus techniquement, Sébastien Loeb revient sur ses essais et la capacité du bolide : '' lors des deux premiers jours d’essais, nous avons alterné deux portions (bas et haut). Le système était identique lors de la seconde séance en fin de semaine dernière, à la différence que j’ai pu faire deux montées complètes le vendredi [...] C’est une chance d’avoir roulé sur la totalité du parcours en une fois, ce n’est pas tous les jours que cela arrive. Nous avons vu tout ce que nous voulions voir et je dois dire que nous avons bien amélioré la Peugeot 208 T16 Pikes Peak depuis le premier déverminage. Nous avons travaillé sur l’amortissement, les rapports de boîte, mais aussi sur la direction. L’auto est moins incisive. Je ne la subis plus du tout et je suis beaucoup plus en confiance à son volant. J’ai trouvé le bon feeling ''. À propos de la concurrence, Loeb a sa petite idée sur la question : '' je me méfie de Jean-Philippe Dayraut, qui aura sûrement progressé depuis l’an dernier, et de Romain Dumas. Pour moi, c’est lui l’inconnue de l’équation. Quand on voit les Norma en course de côte, ça va quand même très vite, avec un excellent rapport poids/puissance […] Il y a la pression, mais c’est le jeu ''.

208 T16 Pikes Peak : Sébastien Loeb se confie à J-7 - photo
208 T16 Pikes Peak : Sébastien Loeb se confie à J-7 - photo