Alexis Pinturault enfourche en slalom, Ivica Kostelic s'impose

Ecrit par

Nouvelle étape de Coupe du Monde ce week-end à Kranjska Gora en Slovénie. Très en forme dans la première manche, le Français Alexis Pinturault faute et doit abandonner.

Nouvelle déception pour le jeune espoir du ski alpin français, déjà malheureux aux Championnats du Monde de ski alpin à Schladming. Après une première manche impeccable en slalom, le leader de la compétition échoue à quelques encablures de la ligne d'arrivée. Troisième la veille en géant, Pinturault a de quoi être confiant. La matinée de dimanche annonce une course sous les meilleurs auspices. Le skieur de Courchevel enfile le dossard numéro 1 et combat la pluie. Au terme de la première manche, Alexis Pinturault s'impose en tête avec presque une seconde et demie d'avance sur Ivica Kostelic. Le jeune homme savoure sur les réseaux sociaux : " 1er du premier acte, garder cet état d'esprit et rien lâcher à la 2e pour confirmer et garder la tête ! ". Voeu inexaucé pour Alexis Pinturault qui aux deux tiers du slalom, après un début remarquable et une avance intacte, enfourche dans le mur final.

Alexis Pinturault enfourche en slalom, Ivica Kostelic s'impose

Questionné sur une éventuelle prise de risque inutile, Alexis Pinturault est catégorique : " maintenant quand j’y repense, je me dis que c’est presque un coup de malchance. J’étais bien dans la ligne. Un trou du géant me fait perdre le pied et je ne peux pas me rattraper avant le piquet d’après alors que j’étais bien en ligne. Jusque-là, je me sentais bien. Je savais qu’en haut, ça avait marqué plus que dans le mur. J’essayais de ne pas couper les lignes. En haut, j’ai très bien skié. Je voulais skier juste. Je ne voulais pas tout tenter. Malgré ça, je me suis fait avoir... ". Rien à voir donc avec sa mauvaise expérience à Val-d'Isère en décembre, où il prend tous les risques jusqu'à la sortie de piste : " à Val-d'Isère, ce n’était pas la même configuration. Là-bas, j’avais tout tenté pour aller chercher la victoire. Aujourd’hui, j’avais de l’avance ".

Alexis Pinturault enfourche en slalom, Ivica Kostelic s'impose

C'est finalement Ivica Kostelic le vétéran de la compétition qui s'impose en 1’45’’81 devant les Autrichiens Marcel Hirscher (+ 0’’19) et Mario Matt (+ 0’’34). Le Croate de 33 ans crée la surprise en remportant l'épreuve slovène. Il s'agit de sa 26e victoire en Coupe du Monde. Huitième à l'issue de la première manche, Hirscher renoue avec le podium à la fin de la course en terminant second. Il empoche ainsi le globe de cristal du slalom, premier de sa carrière dans la discipline. Marcel Hirscher se profile comme le vainqueur de la Coupe du Monde au général, pour la deuxième année consécutive. Alors qu'il ne reste plus que les finales de Lenzerheide pour départager les skieurs, Hirscher s'assure une avance confortable de 149 points sur Aksel Lund Svindal (1375 contre 1226 points). Inconsolable, Alexis Pinturault reste de longues minutes planté devant le piquet qui lui est fatal. Il fait partager sa déception à ses fans sur sa page facebook officielle : " je n'ai pu rien faire... La déception est bien présente mais je ne peux rien regretter au niveau du ski que j'ai produit ". L'espoir français déclare assagi en fin de journée, loin de la fougue qui lui est reprochée : " c’est le métier qui rentre. C’est quand c’est dur qu’on apprend. Cela va peut-être être dur de dormir ce soir ". A lire aussi : Alexis Pinturault, un géant à Garmisch.

Alexis Pinturault enfourche en slalom, Ivica Kostelic s'impose
Alexis Pinturault enfourche en slalom, Ivica Kostelic s'impose