Arêches-Beaufort : Trail, VTT et dénivelé positif…

Ecrit par

A l’occasion de la Frison Roche 2014, meltyXtrem a pu participer au trail organisé dans la station d’Arêches-Beaufort. Et c’est sur ces mêmes pentes savoyardes que la rédac’ est allée faire un tour en VTT descente pour ensuite découvrir les paysages magnifiques de la région. Bluffant…

Un véritable arc-en-ciel… Au départ du 15 km de la Frison Roche 2014, la centaine de trailers présents ce samedi 2 août à Arêches-Beaufort pour participer à cette 13e édition est facilement repérable sur la place de la station. Rose, jaune fluo, orange, bleu… Les couleurs flashy des chaussures de trail, des Camelback et des maillots et shorts des participants sont un repère pour les spécialistes. Ici, au cœur du massif du Beaufortain, le trail est une discipline qui n’a pas attendu le boom de ces dernières années pour emporter les foules. Car si la Pierra Menta, course de ski alpinisme de renommée internationale, se tient chaque année dans la station savoyarde, Arêches-Beaufort est aussi un paradis pour trailers et plus généralement pour randonneurs. A quelques secondes du départ, même en queue de peloton, le cœur bat un peu plus fort. Il battra encore plus dès les premiers dénivelés arrivés. " C’est mon premier trail " explique Paul venu de la région lyonnaise. Ça tombe bien, ça l’est aussi pour nous et on va rapidement s’en rendre compte… Un peu plus de 1 000 mètres de dénivelé positif sont au programme et la pluie, tombée de façon inattendue la veille au soir, ne va pas arranger les choses.

Devant, les plus rapides n’attendent personne et Xavier Gachet encore moins. Le sociétaire du CMSAB (Club Multisports d'Arêches-Beaufort) terminera les 15 km en 1h20 quand on mettra presque le double de temps… en 2h27 pour une 126e place " prometteuse pour un premier trail " nous assurera le vainqueur du jour. Au passage, on aura notamment sympathisé avec Régis, inscrit dans la catégorie Vétéran. Les 60 ans du trailer de Renaison n’étant finalement pas un problème pour nous larguer à moins de deux kilomètres de l’arrivée et aller chercher une belle 119e place pour son âge. Les mains pleines de terre, marqué par quelques chutes sans gravité dans la descente retour sur Arêches, on passe finalement la ligne épuisé mais fier d’avoir terminé cette "première". Partis deux heures avant la course de 15 km, les six premiers trailers du 40 km sont déjà arrivés… Emilien Bochet, vainqueur de cette Frison Roche 2014 d’Arêches-Beaufort sur la plus longue distance a récupéré de ses 3h26 d’efforts. On se demande bien à l’entendre parler aussi tranquillement où sont passés les 2 670 mètres de dénivelé positif qu’il s’est ingurgité dans la matinée… " Pense bien à t’étirer, sinon lundi, tes jambes vont siffler… " Le soir venu, on ne saura mieux prendre à la lettre le conseil du vainqueur du jour. Un passage par le Spa Cristal des Alpes de l’Hôtel des Ancolies ne sera pas non plus de trop pour encaisser le programme du lendemain. Cette fois-ci, direction les ex-pistes de DH de la station.

Car si Arêches-Beaufort est un must en matière de trail et de ski alpinisme, il est difficile aujourd’hui d’en dire autant en matière de VTT descente. Et pourtant, la station a longtemps possédé plusieurs pistes de DH. Des descentes aujourd’hui balisées en tant que chemin VTT et surtout notées comme des "sentiers partagés". Les anciens modules et passerelles ont été démontés et laissent désormais place à une piste qui reste de niveau DH mais sur laquelle il n’est pas rare de croiser un trailer en pleine ascension, ou en pleine descente. Ce dimanche, la pluie a de nouveau labouré les sentiers et ils sont peu nombreux à aller affronter les descentes d’Arêches, tant à pieds qu’en bike. Sur notre Scott Voltage Fr 20 loué au Skiset du village, au milieu de la brume et sous une pluie fine, on prend le télésiège du Grand-Mont (ouvert le dimanche et le jeudi quand celui de Piapolay depuis Le Planey est ouvert le mardi). A 14,20 euros le forfait journalier, le prix reste raisonnable. " Vous êtes le premier en VTT explique la vendeuse à l’accueil. Depuis ce matin, je n’ai vu que deux personnes qui sont parties pour un trek depuis Le Cuvy (arrivée du télésiège à 1 710 m d’altitude). " Au sommet, on choisit la piste noire, encore vierge de tout passage de descendeur. Une petite galère quand même et la dorsale, les coudières et genouillères ne sont pas de trop sur une piste aussi piégeuse avec son dénivelé parfois impressionnant, ses pierres apparentes et ses racines glissantes.

Au fil de la matinée et après avoir emprunté deux autres singles balisés rouge, on se fera plaisir sur cette noire finalement parfaite pour un rider DH désireux de progresser dans la discipline. Evidemment, on pourra regretter l’absence de jump et passerelles sur cette piste (même si la station signale la présence d’un circuit pump-track et d’un mini-shore installés sur la base de loisirs de Marcôt à proximité de Beaufort) mais le niveau est déjà suffisamment haut pour progresser en pure descente. Pour les adeptes du cross-country, la station est par contre un petit paradis avec 16 itinéraires parfaitement balisés allant de 3 à 30 km. Au programme toujours, du dénivelé positif en grosse quantité comme les 1 450 m proposés sur le tracé 16 qui emmène les plus aguerris sur une boucle au départ du Col du Pré. Les paysages que nous pourrons admirer le lendemain de notre journée DH sont à couper le souffle et on vous conseille d’emprunter un des 13 itinéraires balisés en trail autour de la station. A privilégier absolument, un sentier qui passe par la Roche Pastire. Là-haut, sur ce sommet juché à 2 108 m, la vue sur le Mont Blanc et le Lac de Roselend est tout simplement sublime, pour peu qu’il fasse beau...

Le Lac de Roselend est probablement un des plus beaux des Alpes. Il tire son nom du village englouti ici en 1960 pour y construire un barrage. Les indemnités versées par EDF aux habitants ayant notamment favorisé le développement de la coopérative laitière de Beaufort dont la réputation dépasse largement les frontières de la Savoie. A noter également que le lac est le théâtre d’une étape de l’Alpine Lakes Tour (tour des plus beaux lacs alpins en stand-up paddle) qui aura d’ailleurs lieu ce week-end du 16 et 17 août (vidéo de l’édition 2013 ci-dessous). Difficile donc de rester inactif quand on débarque à Arêches-Beaufort. Les disciplines proposées sont nombreuses et il y en a pour tous les niveaux. Si vous êtes de passage dans la station cette semaine, le mois d’août est bien chargé en événements avec notamment la Quinzaine du Trail du 2 au 15 août. Et après avoir testé les équipements trails et rando, vous pourrez toujours passer à l’eau avec les initiations stand-up paddle, planche à voile ou kayak proposées sur le Lac de Roselend. Une bonne façon de se rafraîchir à 1 557 m d’altitude…

Stand Up Paddle Alpine Lakes Tour 2013 from Simply Beauty Production on Vimeo.