Attaque de requin sur Mick Fanning : "Sa maîtrise a été héroïque"

Ecrit par

Conscient que l’attaque de requin sur Mick Fanning aurait pu être plus lourde de conséquences, Kieren Perrow, commissaire de la World Surf League, a salué le courage du surfeur.

Il s’en est fallu de peu. Pour la première fois dans l’histoire des compétitions de surf de l’élite, un accident causé par l’attaque d’un requin aurait pu s’avérer fatal. Alors qu’il disputait la finale du J-Bay Open 2015 face à son compatriote australien Julian Wilson, Mick Fanning a été la cible d’un squale qui rodait dans les parages. Une situation ordinairement impossible en raison des mesures de sécurité prises par la World Surf League (WSL) pour rendre les spots du tour mondial sans danger. Oui mais voilà, le risque zéro n’existant pas, la première scène d’un surfeur professionnel attaqué en cours de compétition officielle a été vue à Jeffreys Bay (Afrique du Sud) dimanche 19 juillet. Kieren Perrow, commissaire de la WSL, a tenu à s’adresser au principal intéressé, qui a eu les bons réflexes en essayant d'échapper au requin, puis de le frapper : "La maîtrise de soi de Mick et son action face à une situation terrifiante ont été héroïques. Celle de notre personnel de sécurité était également louable, d’une classe mondiale."

Puis Kieren Perrow est revenu sur la décision d’interrompre l’épreuve. "La sécurité de nos athlètes est une priorité pour le WSL et, après des discussions avec les deux finalistes, nous avons décidé d'annuler le reste de compétition à J-Bay, s’est-il exprimé. Nous avons apprécié le support que nous avons reçu en Afrique du Sud et voulons encore une fois exprimer notre gratitude envers toute l’équipe de sécurité." Si le résultat paraît plus que secondaire dans ces circonstances, Mick Fanning et Julian Wilson récupèrent chacun les points d’une deuxième place dans l’optique de la course au titre mondial. Fanning occupe ainsi l’actuelle deuxième place au classement provisoire et est suivi de Wilson, au troisième rang. Le Brésilien Adriano de Souza porte toujours le lycra jaune de leader. À lire aussi : Kelly Slater : "Mick était sur le point de se faire manger…"