B-Boy Mounir en interview exclusive : "je veux réaliser le doublé historique" (partie 2)

Ecrit par

B-Boy Mounir remettra son trophée du Red Bull BC One en jeu le 30 novembre à Séoul. Retrouvez la seconde partie de l'interview exclusive du champion du monde en titre sur meltyXtrem.

Il y a quelques heures, meltyXtrem vous proposait la première partie de l'interview exclusive de B-Boy Mounir. À l'occasion de la finale du championnat du monde de breakdance organisée le 30 novembre à Séoul (Corée du Sud), la rédac' a pu lui poser quelques questions. Retrouvez la deuxième partie de l'échange ci-dessous. Cette fois, le danseur du Vagabond Crew se focalise sur sa manière d'envisager cette nouvelle finale internationale, qu'il a remportée haut la main en 2012. '' Je veux réaliser le doublé historique '', voilà qui annonce la couleur. Même s'ils semblent liés, B-Boy Lilou, l'autre chance française au BC One, n'a qu'à bien se tenir. Mounir s'est donné les moyens d'atteindre ses objectifs, et il ne compte pas passer à côté d'une nouvelle couronne. Être sacré deux années de suite constituerait une première dans l'histoire de la compétition. Un record qui ne fait pas peur au Frenchy, déjà seul à avoir remporté le cypher, le qualifier et la finale la même année.

Plus d'actu sur Red Bull BC One 2013Red Bull BC One : Interview de Mounir, breakdancer français au championnat du monde de RioRed Bull BC One : Mounir champion du monde de breakdance !Red Bull BC One 2013 : Le championnat du monde fête ses 10 ansRed Bull BC One 2013 : Mounir se confie avant la finale mondiale !

Les Coréens du sud viennent de remporter le BOTY mondial, ça te donne des idées de steps pour savoir ce qui plaît ?

Comme dans toute discipline les champions influencent toute une génération par la suite, après à notre niveau on n'est pas ou peu influençable. C'est ma danse que je défends tout comme eux ont défendu leur danse et ont remporté le BOTY. Mais c'est parce qu'on n'a pas remis notre titre en jeu une troisième année consécutive. (rires)

Qu'est-ce-que tu as essayé de faire évoluer le plus depuis l'année dernière pour être au top sur le BC One ?

J'ai essayé de faire évoluer toute ma danse ou presque. Il me faudra être plus propre, plus explosif encore que l'an passé. Je dois optimiser tout ce qui a fait mon succès en 2012 et pousser plus loin techniquement. Je compte bien aller là où on ne m'a jamais vu.

As-tu une figure fétiche ?

Non pas vraiment. J'aime tout faire, tout mélanger, j'essaie de mettre un maximum d'informations à chacun de mes passages. Je ne suis jamais sur la réserve, j'ai un grand répertoire ce qui me permet de m'adapter à toutes situations et de faire évoluer ma danse à ma guise.

Quel B-Boy redoutes-tu le plus ?

Je ne redoute personne en particulier, je sais que tous les adversaires seront très compliqués à sortir. Chaque année tout le monde veut sortir le champion en titre, cette année face à moi ils donneront tout et je ne dois prendre personne à la légère. Je suis toujours l'adversaire que je crains le plus, c'est à moi de faire mon travail et tout se passera bien.

Que conseillerais-tu à un jeune qui envisage de devenir danseur professionnel ?

Je ne conseille jamais à un jeune de devenir danseur pro ! Je leur demande de prendre ce sport, cet art, comme une activité extra-scolaire. Tout comme un jeune joue au foot, s'entraîne la semaine après l'école et va à son match le week-end. Cela doit rester un plaisir et non pas un travail. Combien de danseurs gagnent réellement leur vie ? Et le peu qui la gagnent, c'est à quel prix ? Je ne conseille pas cette vie de globe-trotter. Il y a dans le monde plusieurs centaines de milliers de B-Boys voire plusieurs millions, mais nous ne sommes que huit à avoir remporté le BC One. Je ne regrette rien, j'ai beaucoup de chance de pouvoir faire le tour du monde et de faire autant de rencontres incroyables de gens de tous horizons, mais si c'était à refaire je ne le referais sans doute pas, le risque est trop important.

As-tu envie de passer un message à B-Boy Lilou ? (l'autre Français en finale du Red Bull BC One 2013, ndlr)

Je sais que le frère se prépare bien, on a tous les deux l'occasion de faire quelque chose d'incroyable en Corée. Nous sommes déjà lui et moi les seuls à avoir chacun un record au BC One. Lilou est le seul à avoir remporté deux fois la compétition (2005 et 2009), et je suis le seul à avoir remporté toutes les étapes du BC One dans la même année : cypher, qualifier et world final (2012). On est très proche, je ne peux que lui souhaiter de réaliser ce record d'un troisième titre, autant que je veux réaliser le doublé historique.

B-Boy Mounir en interview exclusive : "je veux réaliser le doublé historique" (partie 2) - photo
B-Boy Mounir en interview exclusive : "je veux réaliser le doublé historique" (partie 2) - photo