Billabong Pipe Masters 2014 : Gabriel Medina en successeur de Kelly Slater ?

Ecrit par

Si le titre mondial 2014 de surf a de grandes chances de revenir à Gabriel Medina après le Billabong Pipe Masters, c’est que le Brésilien a maitrisé son sujet de bout en bout en 2014. Victorieux de trois épreuves comme Mick Fanning, il a été plus régulier que l’Australien, plus accrocheur que Kelly Slater et plus précoce que John John Florence…

Depuis plusieurs semaines maintenant, meltyXtrem revient sur le top 8 mondial de surf en établissant le bilan des meilleurs surfeurs du monde alors que se profile la dernière étape du World Tour à Hawaii avec le Billabong Pipe Masters 2014. Après Kelly Slater, auteur d’une belle régularité cette saison, mais sans victoire, on revenait sur la saison d’un Mick Fanning qui pouvait toujours espérer signer le doublé après son titre mondial acquis en 2013. Dernier surfeur de la série, le numéro un mondial Gabriel Medina qui arrive avec une solide avance vers Pipe et peut espérer être sacré selon plusieurs scénarios. Pour rappel, il suffit au Brésilien de participer à la finale pour être assuré du titre alors que Mick Fanning doit être au moins en demi-finale pour espérer l’emporter (ce que l’Australien n’a réussi à faire que trois fois sur dix cette saison). Enfin, la menace Slater semble hypothétique et reste tributaire d’une victoire du King à Pipe et d’une élimination de Medina dès le troisième tour (ce qui arrivé seulement deux fois cette saison au Brésilien).

Billabong Pipe Masters 2014 : Gabriel Medina en successeur de Kelly Slater ?

Le surfeur de Maresias (dans l’État de São Paulo, là où il est né et où il réside encore) a réussi cette saison ce que nombreux lui conseiller depuis longtemps. Epurer son surf (terminés les airs enchainés à tout va), et mieux choisir ses vagues pour parvenir à scorer gros. Sur l’état d’esprit, le vainqueur du King of the Groms en 2009 dans les Landes (avec un 20 sur 20 énorme en finale) n’a jamais eu à chercher une motivation nécessaire pour asseoir sa rage de vaincre : " C’est un compétiteur explique Charles Serrano, son beau-père et son coach qui le suit depuis plusieurs années sur toutes les étapes du Tour. Il peut être très froid, il n’est pas là pour se faire des amis. Il est prêt à tout pour devenir champion du monde. " A 20 ans à peine, le Brésilien pourrait être le premier surfeur de son pays à remporter le titre mondial. Et s’il ne battra pas le record de précocité de Slater en la matière (sacré en 1992 à 20 ans également), Medina ouvrira une nouvelle ère après les derniers succès de Slater (42 ans), Parkinson (33 ans) et Fanning (33 ans).

Cette saison, Medina n’a pas laissé grand-chose à la concurrence. Vainqueur sur la Gold Coast, à Fidji et à Tahiti dans une finale mémorable (victoire du Brésilien noté 18,96 contre 18,93 pour Slater), le surfeur Rip Curl avait impressionné. " Rien que cette année, il a gagné à Snapper, une vague dominée par les regular footers depuis dix ans, détaillait Slater pour expliquer la domination de celui qui pourrait avoir l’âge de son fils. Il a gagné à Fiji, l'un des classiques du Tour. Et maintenant il remporte le Billabong Pro Tahiti dans des conditions géantes de surf, un événement où il n'était pas considéré comme une menace principale par beaucoup de personnes. C'est exactement pour cela que Medina est devenu si redoutable... Il peut gagner, et le faire dans des vagues et dans des conditions où il n'a même pas encore beaucoup d'expérience. "

Billabong Pipe Masters 2014 : Gabriel Medina en successeur de Kelly Slater ?

Reste maintenant à conclure pour Medina qui devra être sur ses gardes, lui qui reste sur une élimination au round 3 au Portugal par Brett Simpson. Une mésaventure qui lui est arrivée une autre fois cette saison. Et peut-être au pire moment pour lui. C’était à Rio… Mais le numéro un mondial avait répondu de la plus belle des manières un mois plus tard en remportant le Fiji Pro et avait continué sur sa lancée lors des épreuves suivantes au point de scorer en moyenne un 14,64 sur l’ensemble des séries de cette saison 2014 (quand Fanning est à 14,39 et Slater à 14,21). " Il est en train de placer la barre très haut et ce sera encore le cas lors des dix ou vingt prochaines années ", avouait Slater après la première victoire du Brésilien sur le Tour au Quiksilver Pro France 2011. Un règne aussi long que celui du plus grand surfeur de tous les temps ? Seul l’avenir le dira et il y a fort à parier qu’un John John Florence ou un Kolohe Andino ne laisseront pas le Brésilien s’accaparer les titres à venir. En attendant de confirmer le premier, Medina continue de profiter : " J’ai la vie que j’ai toujours rêvée d’avoir. Me battre contre les meilleurs sur les meilleures vagues du monde. ". A lire aussi : Billabong Pipe Masters 2014 : John John Florence, une deuxième partie de saison incroyable !