Billabong Pro Tahiti 2015 : Vidéo best of de la plus belle compétition de l'histoire

Ecrit par

L'édition 2014 du Billabong Pro Tahiti est entrée dans la légende du surf comme la plus belle compétition que le World Tour ait jamais connu. Retour sur ces dix jours d'exception.

Le 15 août 2014 était donné le coup d'envoi de ce qui allait devenir quelques jours plus tard la plus belle compétition de surf de l'histoire, le Billabong Pro Tahiti 2014. En réalité, c'est surtout le dernier jour de compétition, disputé dans la nuit du 25 au 26 août, qui a permis à l'épreuve tahitienne d'entrer dans la légende. Ce jour-là, le soleil brille au-dessus de Teahupoo et les conditions sont tout simplement magiques : des vagues de trois mètres de haut, des barrels à n'en plus finir et un spectacle à couper le souffle. Seul ombre au tableau côté tricolore, l'absence de Jérémy Flores suspendu et l'élimination un peu précipitée de Michel Bourez, le local de l'étape, au round 5. Le Tahitien aura tout de même participé à la légende de cette dernière journée en signant malheureusement le wipeout de la journée.

Mais le vrai, le grand spectacle a lui débuté au stade des quarts de finale. En guise de mise en bouche, les Australiens Adrian Buchan, tenant du titre, et Bede Durbidge se livrent un duel fratricide et frôlent déjà la perfection. 19,00 pour le premier, 19,37 pour le second, et un public déjà en fusion mais bien loin de savoir ce qui l'attend. Dans le dernier quart de finale, Kelly Slater est le premier à toucher du doigt, et de la planche, la perfection grâce un 10/10 à couper le souffle, complété par un 9,80. Un total qui aura raison du valeureux Owen Wright, entré lui aussi dans l'histoire depuis quelques semaines. Le début surtout d'une journée qui deviendra l'une des plus belle de sa vie, de son propre aveu.

Billabong Pro Tahiti 2015 : Vidéo best of de la plus belle compétition de l'histoire

La journée va prendre un nouveau tournant historique en demi-finale. Considérés comme les deux meilleurs surfeurs de barrels, John John Florence et Kelly Slater vont offrir au public ce qui est unanimement considéré aujourd'hui comme la plus belle série de l'histoire du surf. Une lutte au couteau qui voit les deux hommes terminer sur un score identique, 19,87/20. L'Américain et l'Hawaïen doivent alors attendre de longues minutes la note de la dernière vague de Florence. Il a besoin d'un 9,88 mais obtient finalement un 9,87/10. Résultat, c'est Kelly Slater qui se qualifie pour la finale grâce à la meilleure note de la série, un 10/10 évidemment.

Billabong Pro Tahiti 2015 : Vidéo best of de la plus belle compétition de l'histoire

Ce scénario épique se reproduira quelques minutes plus tard en finale. Opposé au leader du classement général Gabriel Medina, Kelly Slater se retrouve rapidement combo. Mais un 9,67 surfé à 20 minutes du terme le remet dans le coup. Et à 30 secondes du terme, la légende du surf prend un dernier barrel qui semble pouvoir lui offrir la victoire. Devant obtenir un 9,33 pour s'imposer, il est finalement noté 9,30 par les juges et voit donc le jeune Brésilien s'imposer et filer tout droit vers son premier titre de champion du monde. Ce Billabong Pro Tahiti 2014 aura également été l'occasion pour l'ASP, devenue depuis WSL, de battre des records d'audience puisque pas moins de 12 millions de personnes ont suivi la compétition. On espère évidemment le même genre de spectacle grandiose à partir du 14 août prochain.