Bixente Lizarazu et Aurélien Ducroz en interview pour "Frères de Sport" sur Eurosport

Ecrit par

Bixente Lizarazu a partagé pendant dix jours le quotidien d’Aurélien Ducroz, le ski freeride, dans le cadre du deuxième numéro de "Frères de Sport" sur Eurosport, diffusé le 19 avril prochain à 16h30. meltyXtrem a pu interviewer les deux sportifs lors de l’avant-première du documentaire.

C’est à Chamonix que Bixente Lizarazu a rejoint Aurélien Ducroz pour partager sa passion du ski freeride. Au programme, de très belles images, des paysages à couper le souffle dans un cadre somptueux, de l’humour grâce à la bonne humeur communicative des deux sportifs et bien entendu des sensations fortes. La vidéo "Un jour, une ligne" permettait de retrouver un autre skieur freeride professionnel, Seb Michaud, en compagnie de Bixente Lizarazu. Après la projection, les deux sportifs sont revenus sur leur expérience, qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Plus d'actu sur Ski freerideBixente Lizarazu : Apprenez le surf avec luiBixente Lizarazu avec Seb Michaud pour Un jour, une ligneAurélien Ducroz : Iles Lofoten en Norvège et régates, l'été chargé du skieur !Vidéo d'Aurélien Ducroz pour Cham'lines

Comment avez-vous vécu l’aventure ?

Bixente Lizarazu : C’était dix jours extraordinaires. J’ai beaucoup échangé avec Aurélien. Il m’a donné beaucoup de conseils. J’ai été vraiment impressionné par sa grande connaissance de la montagne et de tous les éléments qui la composent. C’était une magnifique expérience qui restera gravée.

Aurélien Ducroz : C’était un vrai régal. C’était la première fois que je voyais le documentaire terminé. Bixente a bien retranscrit les dix jours passés ensemble. On a partagé beaucoup de choses. C’était fabuleux à vivre.

Aurélien, avez-vous été impressionné par le niveau de Bixente Lizarazu en ski freeride ?

A.D : C’est un très bon skieur. Ce qui m’a le plus surpris, c’est son regard d’enfant quand on s’apprêtait à dévaler une piste. Il avait un enthousiasme hallucinant. Après, ça restait quand même une vraie épreuve pour lui. Il n’a pas l’habitude de skier comme ça mais il a fait ça de façon remarquable.

Bixente, dans le premier numéro de "Frères de Sport", vous avez surfé avec une légende du surf polynésien, Raimana Van Bastolaer. Avec du recul, trouvez-vous des similitudes entre un skieur freeride et un surfeur ?

B.L : Il y a beaucoup de points communs. Ce sont des domaines hors pistes. Ils évoluent dans des espaces vierges, où la plupart n’ont pas l’habitude de se frotter. Que ce soient Aurélien ou Raimana, je remarque qu’ils ont une grande connaissance du milieu dans lequel ils évoluent. Ils ne sont pas fous. Ils vivent avec passion et donc ressentent des sensations. Mais ils restent éveillés sur ce qu’il se passe, en cas de problème ou de danger.

Vous vous connaissiez avant le tournage du documentaire ?

A.D : Non pas avant le documentaire. J’ai rencontré Bixente aux Etoiles du Sport, en décembre dernier. Il m’a parlé de son idée de documentaire et je n’ai pas hésité. C’est toujours plaisant quand quelqu’un vous demande de vivre et de partager votre passion.

B.L : Je savais ce qu’Aurélien faisait et son palmarès dans le ski freeride. Je connais quelques athlètes de ski freeride comme Seb Michaud mais je n’avais pas encore fait la connaissance d’Aurélien. Je suis ravi de l'avoir rencontré. Il a vraiment joué le jeu. Je ne pouvais pas lui en demander plus.

Bixente, vous consacrez une partie du documentaire à la sécurité. En quoi est-ce un des éléments les plus importants du ski freeride ?

B.L : La sécurité est primordiale dans le ski freeride. Dans le documentaire, on ne le voit pas trop mais à chaque fois qu’on descendait une piste vierge, il y avait des guides qui passaient avant nous pour nous prévenir en cas de danger. Que ce soit les professionnels comme les amateurs, ils sont toujours accompagnés de guides.

Bixente, avez-vous déjà choisi le rider et la discipline que vous allez traiter dans le prochain numéro de "Frères de Sport" ?

B.L : Je ne peux pas en parler. Ce qui est certain, c’est que ce documentaire représente une expérience de sport et en même temps un voyage. Ce film doit aussi donner envie aux gens de voyager. Je souhaite de rencontrer et de partager la même expérience que celle avec Aurélien. Je suis toujours aussi curieux. J’ai au moins dix projets en tête. Après, on va voir si c’est faisable.

Le deuxième numéro de Frères de Sport sera diffusé sur Eurosport le samedi 19 avril à 16h30.

Bixente Lizarazu et Aurélien Ducroz en interview pour "Frères de Sport" sur Eurosport - photo
Bixente Lizarazu et Aurélien Ducroz en interview pour "Frères de Sport" sur Eurosport - photo
Bixente Lizarazu et Aurélien Ducroz en interview pour "Frères de Sport" sur Eurosport - photo