Cham'Lines : Aurélien Ducroz et Léo Slemett dans le couloir du Gypaète à Chamonix (vidéo)

Ecrit par

Pour l'épisode 2 de la saison 3 de Cham'Lines, Aurélien Ducroz a emmené Léo Slemett dans le couloir du Gypaète. La vidéo est à découvrir sur meltyXtrem.

Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride, aime Chamonix et il lui rend hommage à chacun des épisodes de Cham'Lines, à la découverte des plus beaux itinéraires freeride autour de la station haut-savoyarde. Pour son dernier épisode (le deuxième de la saison 3), il propose à Léo Slemett, rider sur le Freeride World Tour, et Julien Herry, guide de haute montagne et snowboardeur spécialiste de la pente raide, de l'accompagner dans le couloir du Gypaète. Une session tournée le 10 février dernier. Aurélien Ducroz nous explique tout : "Les conditions ne sont pas simples pour trouver des lignes en ce moment. Le topo est clair, trop de vent en altitude pour espérer trouver une ligne, pas assez de neige en forêt. Il fallait trouver un endroit en moyenne altitude qui n’avait pas été touché par le vent et où nous pouvions avoir de la visibilité malgré une météo capricieuse. Le couloir du Gypaète, qui se situe à l’entrée de la vallée de Chamonix, semblait répondre à tous ces critères !"

"Le sommet à 2 100 mètres très encaissé, nous laissait espérer de bonnes conditions de neige pas trop ventées et surtout de la visibilité ou du contraste grâce à son encaissement. La première partie de la montée ressemblait plus à une mission qu’à un itinéraire : nous nous battions dans une forêt assez dense où il n’était vraiment pas simple d’avancer (je pense que nous n’avions pas choisi la bonne ligne pour sortir de la forêt) mais bon pas le choix ! Une fois sortis de la forêt, il était très difficile de voir les conditions dans le couloir : le brouillard était trop épais. Nous avions du mal à voir ce qu’il y avait au-dessus de nos têtes. Nous décidions d’aborder le bas du couloir rive droite afin de se protéger avant de voir les conditions dans le couloir. La météo était censée s’améliorer en début d’après-midi mais c’était la purée de pois : nous avancions à tatons vers l’entrée du couloir."

Cham'Lines : Aurélien Ducroz et Léo Slemett dans le couloir du Gypaète à Chamonix (vidéo) - photo
Cham'Lines : Aurélien Ducroz et Léo Slemett dans le couloir du Gypaète à Chamonix (vidéo) - photo
Cham'Lines : Aurélien Ducroz et Léo Slemett dans le couloir du Gypaète à Chamonix (vidéo) - photo
Cham'Lines : Aurélien Ducroz et Léo Slemett dans le couloir du Gypaète à Chamonix (vidéo) - photo

"Une fois entre les parois, la visibilité était meilleure. Le couloir est soutenu avec une moyenne de 45° mais les 150 derniers mètres s’approchent plus des 55°. 2h30 pour atteindre le sommet, et toujours pas la moindre éclaircie, plus le temps passait, plus la météo semblait se dégrader. C’est donc dans cette ambiance mystique-hivernale que Léo attaquait le couloir dans des conditions de neige vraiment démentes : pas besoin de rappel pour le haut, nous pouvions rider le couloir en intégralité sans se poser de questions. Ce couloir du Gypaète vaut le détour : une ambiance vraiment unique à l’entrée de la vallée de Chamonix." À lire aussi : Xavier de Le Rue et Aurélien Ducroz sur le couloir Mallory à Chamonix (vidéos).