Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

Ecrit par

Le capitaine de l'équipe de France prendre une belle troisième place aux championnats du monde juniors ISA. La finale s'est disputée ce dimanche en fin de matinée au spot de Playa Jiquiliste au Nicaragua. Kim Véteau termine cinquième chez les filles.

On s'attendait peut être à mieux de la part des Français mais ils n'ont pas démérité durant ces championnats du monde junior ISA. Ils se seront battus jusqu'au bout, que ce soit dans la défaite ou dans la victoire. Un peu de malchance pour certains, en tous cas, les jeunes ne sont pas à blâmer et ont fait le boulot. Forcément un peu de déception au terme mais ce que l'on aura pu voir durant cette semaine de compétition présage que de bonnes choses pour l'avenir. La France termine donc quatrième de ces mondiaux par nation soit le deuxième meilleur résultat de son histoire.

Andy Crière n’aura pas gagné son pari qui était de terminer à la première place mais comment en vouloir au Basque qui nous a fait un championnat du monde de toute beauté. Impérial dans les vagues comme au sein de son équipe. Cette finale mondiale des moins de 18 ans, Andy en avait rêvé depuis quatre ans qu’il surfe sur le circuit international ISA. Ce dimanche, à Playa Jiquiliste, la station balnéaire à deux heures de route au sud de Managua, la capitale nicaraguayenne, l’Hendayais n’a pas trouvé les bonnes vagues pour exprimer tout son potentiel. « J’ai pris deux vagues moyennes en début de série alors que mes trois adversaires ont eu, eux, de bonnes vagues, explique-t-il. Puis après, il n’y a plus eu de vague… J’ai attendu jusqu’à la fin une bonne vague qui n’est jamais venue. ». Alors qu'il n'a pas pu faire grand chose face à l’Hawaïen Josh Moniz et l’Australien Soli Bailey, qui eux ont trouvé de belles vagues, il a cependant vaincu Luke Hynd, l’autre Australien de la finale, qui avait fini devant lui au tour suivant. Au final, Crière est le premier à s’en réjouire : « Je suis quand même content de mon podium. Je rêve de ça depuis tout petit. Ça fait quatre ans que je fais des championnats du monde, je n’avais jamais fait un tel résultat. » Sur le podium, enveloppé du drapeau tricolore et béret basque à la main, le jeune rider a savouré.

Plus d'actu sur Championnats du monde de surf junior ISAChampionnats du monde de surf junior ISA : Les juniors en difficulté au NicaraguaChampionnats du monde de surf junior ISA : Cinquième journée, Andy Crière en patronChampionnats du monde de surf junior ISA : Les surfeurs français passent devant les Etats-UnisChampionnats du monde de surf junior ISA : La France toujours dans la course au podium

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

L'autre favorite, la talentueuse Kim Véteau doit un peu s'en vouloir. Elle qui avait jusqu'à hier imposé un surf bien supérieur à toutes ses autres concurrentes a eu un léger coup de mou. La déception vient du fait qu'en toute logique elle aurait dû se mettre le titre mondial dans la poche aisément. Mais elle est passée a côté de sa finale de repêchages. « Je n’étais pas venue ici pour faire cinquième… Mais aujourd’hui, je n’étais pas connectée avec l’océan. Je n’arrivais pas à trouver les vagues. Et mon surf n’a pas été assez bon pour espérer passer. Je suis pourtant partie avec zéro pression. Ce n’est pas de la malchance quand on n’arrive pas à poser ses manœuvres. C’est moi qui ai merdé… », confie Kim. Sortie dès le deuxième tour du tableau principal pour un mauvais choix tactique sur le spot changeant de Playa Jiquiliste, Véteau confie qu’il ne s’agissait sans doute « pas de ma compétition ». A n'en pas douter, Kim nous réserve un bel avenir . Même si l’Hawaïenne Mahina Maeda a réalisé un score incroyable en finale (19.16 pts sur 20 possibles), sans doute n’aurait-elle pu repartir du Nicaragua avec le titre mondial mais peut-être que les choses se seraient déroulés différemment pour l'Hawaïenne si Kim était venu un peu plus la titiller.

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

Elliot Ivarra termine sixième en moins de 18 ans. Lui qui aura tout éclaté en repêchages depuis la première journée a fini par craquer dans la dernière ligne droite. « Je pense que j’ai fini par lâcher car je n’ai pas l’expérience de ces grands rendez-vous. Mais j’ai beaucoup appris, tous les jours. Il m’a manqué un peu de chance aussi. J’en ai eu toute la semaine mais pas aujourd’hui. J’aurais aussi pu essayer de varier mon surf et de tenter des manœuvres innovantes, comme les airs, pour espérer passer en finale. » en a conclu Elliot. Le mot de la fin va à Kim Véteau « Il faut un sacré mental pour cette compétition. Ce n’était pas ma série, pas mes championnats du monde. Je vais m’en remettre. Je vais retenir ces 12 jours incroyables avec l’équipe de France. Nous, les Français, on n’est pas loin des meilleures nations, il nous manque quelques petites trucs. Personnellement, je vais essayer d’arranger tout ça pour les compétitions à venir. Si je suis sélectionnée de nouveau, ce ne sera pas pour faire une cinquième place mais pour aller en finale, toucher la première place et entendre la Marseillaise ! ».

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

Ci-dessus : Elliot Ivarra

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

Résultats ci-dessus

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième

Résultats ci-dessus

Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième - photo
Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième - photo
Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième - photo
Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième - photo
Championnats du monde de surf junior ISA : Andy Crière accroche le bronze, la France quatrième - photo
Source : ISA