Coupe du monde de ski : Résumé du week-end en descente et en super G

Ecrit par

Ce week-end, se tenait à Kvitfjell (Norvège) et à Crans-Montana (Suisse) les premières épreuves post-olympiques de ski alpin. meltyXtrem revient en profondeur sur ces épreuves riches en surprises et avec une belle performance pour un de nos Français !

Dimanche dernier à Kvitfjell, le champion olympique norvégien de Super G Kjetil Jansrund a une nouvelle fois dominé les débats en remportant à domicile le premier super G post-olympique. Il s'impose devant Patrick Kueng (deuxième à 26 centièmes) et Matthias Mayer (troisième à 33 centièmes). Aksel Lund Svindal arrive au pied du podium mais se console en remportant son cinquième petit globe de la discipline, comptant plus de cent points d'avance sur le deuxième au classement général, le Suisse Patrick Kueng. En ajoutant cette nouvelle victoire à celle que Kjetil Jansrund a acquise lors de la descente de vendredi (ex aequo avec l'Autrichien Georg Streitberger, le Norvégien confirme donc qu'il est plus que jamais imprenable sur ses terres, lui qui a aussi remporté ce même Super G en 2012.

Plus d'actu sur Coupe du monde de ski alpin 2014Coupe du monde de ski alpin 2014 : Alexis Pinturault 2e, Ted Ligety s’impose à Wengen !Coupe du monde de ski alpin 2014 : Alexis Pinturault 3e du slalom géant à Saint-MoritzSochi 2014 : Résultats slalom géant, Steve Missillier et Alexis Pinturault sur le podium, Ted Ligety en or !Coupe du monde de ski alpin 2014 : Adrien Théaux à Kvitfjell, les Françaises à Crans Montana

Le premier Français, Thomas Mermillod-Blandin, s'est classé 15e à 1"33. Il est d'ailleurs revenu sur sa course : " Il y a deux jours, je me suis mis une grosse boîte à 130km/h à l'endroit où Ondrej Bank est tombé (la dernière courbe avant le schuss final). J'ai encore bien mal aux côtés, le bras douloureux. Aujourd'hui, j'ai skié sous antidouleurs. J'ai skié juste, je dois encore progresser en vitesse, mais je me rapproche du top 15 de la discipline, que j'espère intégrer l'an prochain. Vu mon état physique, je suis content de prendre ces points. ça fait du bien car je suis rentré très déçu après les Jeux. J'avais mis beaucoup d'envie et d'espoirs dans le super-combiné (abandon), la semaine à la maison a donc été difficile. Mais voilà, j'ai réussi à me remobiliser et j'ai encore de l'énergie à revendre. " Auteur d'une grosse faute, Adrien Théaux déçoit en se classant seulement 42e. Johan Clarey a fait légèrement mieux en terminant trentième à plus de deux secondes mais le Français a brillé lors de la descente.

Coupe du monde de ski : Résumé du week-end en descente et en super G

En effet, Johan Clarey a signé le meilleur résultat de sa longue carrière en décrochant la deuxième place lors de la descente derrière le Canadien Erik Guay. Après des Jeux de Sochi décevant avec pour seuls souvenirs une 19e place en Super-G et une sortie de piste en descente, Johan Clarey a su rebondir en Norvège alors qu'il pensait mettre fin à sa carrière en fin de saison qui se révèle maintenant être la meilleure de sa carrière. Âgé de 33 ans, le Savoyard signe ici son meilleur résultat en coupe du monde lors de la troisième descente de Kvitfjell, lui qui n'avait jusqu'alors gagné qu'une médaille de bronze à Val Gardena avant Noël. "Jo" aurait même pu espérer remporter la course après que les favoris Mayer (3e) Jansrud (5e), Svindal (6e) et Miller (8e) aient buté chacun à leur tour sur son chrono stratosphérique (1''22'52). Le Français a donc espéré de longues minutes avant que le Canadien Erik Guay ne lui arrache son rêve, en le devançant de 35 centièmes (1''22'17). Les trois autres Français en lice ont tous déçus (Théaux 26e, Poisson 32e, Fayed 34e).

Coupe du monde de ski : Résumé du week-end en descente et en super G

Le Français s'est confié tout sourire à Eurosport " Ce matin j'étais bien, relax. Je voulais prendre du plaisir. J'ai surtout été très lucide. C'est une de ces journées où tu sens que tout va bien se passer. Je suis peut-être comme le bon vin : je suis meilleur quand je suis un peu plus vieux. J'ai une carrière assez difficile, je suis content de finir sur des ondes positives. " (il ne participera pas aux championnats de France, ndlr). Le Norvégien Aksel Lund Svindal remporte, comme en Super G, le petit globe de descente en terminant sixième.

Toujours en tête du général, Svindal compte 77 points de plus que l'Autrichien Marcel Hirscher. Alexis Pinturault, absent en Norvège, clôt le podium avant les finales de Lenzerheide. (10 au 16 mars)

Coupe du monde de ski : Résumé du week-end en descente et en super G

Chez les dames, c'est à Crans Montana, en Suisse, que les festivités ont eu lieu. L'occasion pour les Autrichiennes Andrea Fischbacher et Anna Fenninger de faire briller leur pays. Quatre ans après sa dernière victoire en coupe du monde, Andrea Fischbacher a volé la vedette à sa compatriote et championne olympique Anna Fenninger lors de la descente de ce week-end. Alors qu'Anna s'était classée première devançant Tina Maze et Elizabeth Goergl à plus de trois dixièmes, et que le titre lui était promis, l'outsider Andrea Fischbacher s'est offert un retour tonitruant au terme d'une descente impeccable, plus rapide que celle d'Anna Fenninger de quinze centièmes (1''34'00). Elle signe en Suisse sa première victoire depuis son titre olympique en Super-G à Vancouver, en 2010 et son premier titre mondial depuis 2009. Comme quoi tout vient à point à qui sait attendre !