Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Ecrit par

Vainqueur de son cinquième Dakar à moto, Marc Coma pouvait se réjouir de sa prestation sur le mythique rallye-raid. meltyXtrem vous propose les réactions des principaux acteurs de la course après leur arrivée.

Le Dakar 2015, c’est terminé. Et les vainqueurs sont désormais connus dans toutes les catégories. Pour cette 36e édition du plus grand rallye-raid du monde, meltyXtrem vous a proposé un suivi quotidien de toutes les étapes qui ont jalonné la course. Vainqueur pour la cinquième fois de sa carrière dans la catégorie moto, l’Espagnol Marc Coma devient ainsi l’égal des Français Cyril Desprès et Cyril Neveu. S'il ne s’est imposé que lors d’une seule spéciale cette année, le pilote KTM a su faire la différence grâce à son sens de la stratégie et son expérience pour garder son bien. Dans cette catégorie, on retiendra également les performances du Chilien Pablo Quintanilla (4e du général) ou encore de l’Australien Toby Price (3e). Du côté des autos, Stéphane Peterhansel termine son aventure 2015 sur une onzième place au général, la meilleure performance du team Peugeot. Le Sud-Africain Giniel De Villiers doit quant à lui se contenter de la place de dauphin, derrière l’intouchable Nasser Al-Attiyah. Retrouvez toutes leurs réactions ! À lire aussi : Dakar 2015 : Classement général final auto, Nasser Al-Attiyah vainqueur (vidéo) !

Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Marc Coma (vainqueur à moto) : "Je suis très content, c'est sûr. Mais même le dernier jour, on n'a pas pu dérouler. On a subi une tourmente, une tempête, il y avait de la boue et avec les pneus désert, ce n'était pas simple. Heureusement que pour finir de manière un peu plus normale, l'organisation a coupé la spéciale. Même aujourd'hui ce n'était pas une promenade. J'ai connu un problème avec le bib mousse. J'ai dû alors changer de stratégie. Il fallait alors pousser et j'ai mis un gros rythme. Il fallait le faire pour provoquer quelque chose. L'entré en Bolivie ouvrait une période déterminante. On le savait. J'ai survécu et j'ai passé le Salar. Cela a été la clé. Je suis donc très content. Très heureux d'en être là. C'est toute une vie de travail, celui d'une équipe, avec la moto idéale… Maintenant, après autant d'efforts, il faut décompresser et profiter."

Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Pablo Quintanilla (4e à moto) : "C'était très difficile. Très dur. C'était une vraie expérience de finir ce Dakar. Une aventure. La plus dure de ma vie, sans doute, mais la plus gratifiante aussi. Je termine ce premier Dakar après avoir été blessé, et avoir parcouru un long chemin, difficile, où il y a eu des sacrifices, et même une opération. Je suis aujourd'hui très heureux. Très heureux pour ma famille, mes parents et tous les gens qui m'ont appuyé. Tout le Dakar a été très difficile. Il y a fait froid, il y avait des passages en très haute altitude, tout cela représente beaucoup d'heures sur la moto…"

Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Toby Price (3e à moto) : "Après 70 kilomètres de course, nous avons été arrosés par une grosse averse. C'était vraiment très dur de piloter. Ensuite, la spéciale a été raccourcie. Me retrouver ici en troisième position, c'est complètement fou. Je n'ai pas les mots pour décrire cela. Quand j'ai décidé de venir il y a trois ou quatre mois, j'étais plutôt inquiet, je ne savais dans quoi je m'engageais. Et maintenant, je suis sur la ligne d'arrivée… Je suis heureux."

Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Giniel De Villiers (2e en auto) : "C'est toujours un soulagement d'atteindre l'arrivée du Dakar. Cela représente tellement de travail pour tant de monde. Tout le monde souhaite finir sur la marche la plus haute, mais nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait, puisque nous avons pu batailler assez longuement avec Nasser. Mais il a fait la course la plus propre, bien joué. C'est un peu frustrant, mais c'est la course. Cela prend plusieurs années de développer une voiture capable de gagner le Dakar. Et je pense qu'après quatre ans d'existence, ce Toyota Hilux s'est beaucoup amélioré, un très gros travail a été mené."

Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid

Stéphane Peterhansel (11e en auto) : "Je suis d'une nature positive, alors je préfère regarder ce qui est bon. Nous avons quand même deux voitures à l'arrivée sur trois, et celle qui manque, ce n'est pas en raison d'un problème technique. On a un peu manqué de performance et de mise au point, mais nous n'avons pas eu de vrais problèmes. On a fait le premier step. Nous sommes là, à la fin de la course, et la suite devrait un peu plus nous sourire… J'espère. Il n'y a pas de frustration particulière. Je savais qu'il n'y aurait pas de miracle. En sports mécaniques, si on ne fait pas des milliers de kilomètres et qu'on ne valide pas tout, il n'y a pas de miracle le jour de la course. C'est quand même une équipe qui a fière allure. Les mécanos se sont donnés dans un état d'esprit exceptionnel."