Dakar 2015 : Objectif victoire pour Peugeot en 2016 (vidéo)

Ecrit par

Peugeot a placé deux de ses 2008 DKR à l’arrivée du Dakar 2015 avec Stépahen Peterhansel et Cyril Despres. Le constructeur français qui revenait sur le rallye-raid cette année sera de nouveau présent en 2016 avec la victoire finale comme objectif principal. La bataille avec Mini s’annonce intense.

Alors que Nasser Al-Attiyah a remporté le Dakar 2015 ce week-end, le Qatarien aura surtout bataillé cette année avec ses coéquipiers chez Mini et la Toyota de Giniel De Villiers (2e au général à Buenos Aires). Les Peugeot ne se seront jamais vraiment mêlées à la bataille pour la victoire finale. Stéphane Peterhansel termine à la 11e place à 5h11 d’Al-Attiyah, Cyril Despres est 34e à 15h38 alors que Carlos Sainz a abandonné après une série de tonneaux. Les trois hommes qui cumulent 17 victoires sur le Dakar représentaient le meilleur trio de la course au départ à Buenos Aires le 4 janvier dernier. Un trio qui devrait faire mal en 2016 où la marque au lion visera clairement la victoire comme le confirme Bruno Famin, Directeur de Peugeot Sport : " Le bilan de ce premier Dakar est nécessairement contrasté. En tant que compétiteurs, et compte tenu de l’objectif final affiché, nous ne pouvons bien sûr pas nous satisfaire du résultat brut tel qu’il figure sur le classement final. Mais nous connaissions l’ampleur de la tâche à réaliser et l’objectif n°1 de cette première participation était d’accumuler de l’expérience.

Avec deux Peugeot 2008 DKR sur trois à l’arrivée à Buenos Aires sans ennui majeur, nous pouvons dire que cet objectif est atteint. Nous avons appris énormément de choses dans tous les domaines : technique, sportif, logistique. C’est fondamental pour la suite du projet. Pour y parvenir, nos pilotes et co-pilotes, ainsi que toute l’équipe technique, ont réalisé un travail réellement exceptionnel. Lors de notre préparation, nous nous étions exclusivement concentrés sur la fiabilité. Le travail a payé. Coté performance, si la Peugeot 2008 DKR a montré un potentiel certain en se battant pour la victoire d’étape en deux ou trois opportunités, elle n’est pas encore au niveau requis pour prétendre à la victoire finale. Les idées de développement ne manquent pas. Certains travaux sont déjà en cours. Nous allons maintenant définir notre feuille de route en fonction de notre expérience 2015. Le Dakar 2016 a déjà commencé, premier débriefing ce dimanche ! "

Du côté des pilotes, Stéphane Peterhansel pouvait se féliciter d’un Dakar passé sans gros soucis techniques de son côté : " Il faut savoir sacrifier une année pour bien préparer l’autre. Au départ du rallye, nous n’étions pas sûrs de passer le deuxième jour et nous sommes désormais à l’arrivée sans gros problème technique. J’ai fait aussi quelques erreurs. On devrait être mieux placés au général. La Peugeot 2008 DKR a un très gros potentiel mais j’ai aussi vu pendant ces 15 jours une équipe, des mécaniciens, des ingénieurs vraiment motivés pour nous donner le maximum et ça, c’est bon pour le futur. On a un cahier des charges important, une marge de progression énorme. On sera là l’année prochaine pour se battre pour la victoire, c’est sûr. "

" C’est un autre métier expliquait quant à lui Cyril Despres, passé pour la première fois dans la catégorie auto après plusieurs années de succès en moto. Je reviens quelques années en arrière où j’ai débuté en moto. Ce n’est pas facile non plus de se retrouver à ne pas jouer les premières places quand tu as été habitué à le faire. J’ai eu un apprentissage en accéléré avec à peu près toutes les conditions possibles et inimaginables ! Je crois avoir plus d’anecdotes en un Dakar en voiture que lors de mes sept dernières années en moto ! Je n’avais pas pris la mesure de tout cela. J’étais parti de Buenos Aires avec une idée en tête : aller au bout en ne faisant pas d’erreur. On en a fait quelques-unes mais nous sommes là. " A lire aussi : Dakar 2015 : Marc Coma savoure "le travail de toute une vie", réactions à la fin du rallye-raid.