Dakar 2015 : Vidéos des plus belles images de la course

Ecrit par

Revivez en vidéos les plus belles images du Dakar 2015 remporté cette année par Nasser Al-Attiyah en auto et Marc Coma à moto. Le Qatari et l’Espagnol inscrivent une nouvelle fois leur nom au palmarès du plus exigent des rallye-raids de la planète.

Et 9 000 km plus loin, le retour à Buenos Aires, ville départ et arrivée de ce Dakar 2015 sacrait finalement deux hommes qui avaient déjà inscrits leur nom au palmarès de l’épreuve. Nasser Al-Attiyah en auto et Marc Coma en moto. Alors qu’on évoquait ce matin l’objectif de victoire pour Peugeot en 2016 sur le Dakar, on vous propose ci-dessous de revivre les plus belles images de cette édition avec un petit best-of concocté par France Télévisions et la vidéo d’arrivée du Dakar de Red Bull. " Je suis tellement heureux de gagner ce Dakar s’enthousiasmait Nasser Al-Attiyah ce samedi à Buenos Aires. Je me rappelle qu'en 2011, l'arrivée était déjà ici à Baradero, du coup c'est vraiment un moment très spécial pour moi. C'est fantastique parce que nous avons dominé depuis le début de la course, et nous avons pu contrôler tout au long du rallye. J'ai beaucoup de gens à remercier. Je suis arrivé vraiment très bien préparé sur ce Dakar, à la fois physiquement et mentalement. Ensuite, nous avons réussi à faire notre boulot jour après jour. C'est fantastique. J'en veux encore d'autres. "

De son côté, Marc Coma égalise Cyril Desprès et Cyril Neveu au nombre de victoires en moto (cinq) et se rapproche à un succès du record dans la catégorie de Stéphane Peterhansel : " Je suis très content, c'est sûr. Mais même le dernier jour, on n'a pas pu dérouler. On a subi une tourmente, une tempête, il y avait de la boue et avec les pneus désert ça n'était pas simple. Heureusement que pour finir de manière un peu plus normale, l'organisation a coupé la spéciale Même aujourd'hui ce n'était pas une promenade. J'ai connu un problème avec le bib mousse. J'ai dû alors changer de stratégie. Il fallait alors pousser et j'ai mis un gros rythme. Il fallait le faire pour provoquer quelque chose. L'entré en Bolivie ouvrait une période déterminante. On le savait. J'ai survécu et j'ai passé le Salar. Ça a été la clef. Je suis donc très content. Très heureux d'en être là. C'est toute une vie de travail, celui d'une équipe, avec la moto idéale… Maintenant, après autant d'efforts, il faut décompresser et profiter. " A lire aussi : Dakar 2015 : Classement général final auto, Nasser Al-Attiyah vainqueur !

Vidéo des plus belles images de la course en auto

Vidéo des plus belles images de la course à moto