Dakar 2016 : "L’avance que nous avons avec les Peugeot est extrêmement fragile"

Ecrit par

Directeur de Peugeot Sport, Bruno Famin explique qu’il tire un bilan très positif de la première semaine dominée par ses Peugeot 2008 DKR et Sébastien Loeb en particulier. Mais il s’attend également à une deuxième semaine plus compliquée à cause d’un profil d’étapes différent.

Alors que Sébastien Loeb fait face aux premières dunes de la course pour l’étape 8 du Dakar ce lundi, le directeur de de Peugeot Sport Bruno Famin a pris le temps hier de revenir sur la première semaine de course du rallye, largement dominée par les Peugeot qui ont raflé l’ensemble des étapes au programme. Seul le prologue a échappé à Sébastien Loeb, Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz : "Nous tirons un bilan très positif de cette première semaine. D’abord, nous avons toujours nos quatre voitures en course. Trois d’entre elles occupent les trois premières places au général, avec des victoires dans toutes les étapes hormis le prologue ainsi que des doublés et des triplés. Notre objectif de montrer la compétitivité de la Peugeot 2008 DKR est donc atteint. Il reste à atteindre notre second objectif : rallier l’arrivée avec un maximum de voitures."

Dakar 2016 : "L’avance que nous avons avec les Peugeot est extrêmement fragile"

"Pour cela, il va falloir traiter quelques problèmes qui peuvent être vraiment handicapants, comme nous l’avons vu sur la voiture de Cyril Despres qui a perdu 1h15. De plus, la deuxième semaine présente un profil sensiblement différent. Les écarts pourront être bien plus importants compte-tenu des risques encourus en cas d’ensablement ou d’erreur de navigation. L’avance que nous avons acquise jusqu’ici reste donc extrêmement fragile. Nous allons donc rester fidèles à notre ligne de conduite et continuer à prendre les étapes les unes après les autres." A lire aussi : Dakar 2016 : Résumé vidéo du rallye-raid à mi-course.

Dakar 2016 : "L’avance que nous avons avec les Peugeot est extrêmement fragile"