Dakar 2016 : Sébastien Loeb a "conscience de l’ampleur du rallye-raid" 

Ecrit par

Sébastien Loeb découvre depuis quelques semaines le rallye-raid, où il semble déjà plutôt à l’aise. Dans une interview pour le Red Bulletin, il raconte comment il adaptera son pilotage sur le Dakar.

Dans une première interview parue dans le Red Bulletin du mois de décembre, Sébastien Loeb expliquait comment en WRC, il pouvait conduire en aveugle. Cette fois, le magazine Red Bull est revenu sur ses débuts en rallye-raid afin de comprendre comment il va aborder le Dakar au mois de janvier. Ainsi, Loeb a expliqué que sur le Dakar, il allait être difficile de conduire cette fois-ci les yeux fermés… "Bien sûr, je me sens à l'aise dans une voiture de rallye, mais celle-ci (la Peugeot 2008 DKR, ndlr) est très différente de toute les voitures de rallye que j’ai pu conduire auparavant, a expliqué le nonuple champion du monde WRC, après son premier essai au volant de la 2008 DKR. Ce n’est pas vraiment le pilotage qui m’est le moins familier, mais les notes sur le parcours. Ou plutôt, l’absence de notes sur le parcours ! Il y a des indications bien sûr, mais vous devez aller chercher la route par vous-même. Et c’est ce que j’ai toujours utilisé pour appréhender la route : à la fois la reconnaissance de la piste, et les notes du copilote qui sont vraiment précises en WRC. Ici, ça me semble être beaucoup plus de l’improvisation..."

Dakar 2016 : Sébastien Loeb a "conscience de l’ampleur du rallye-raid" 

L’équipe Peugeot a immédiatement été impressionnée par la technique de Sébastien Loeb après seulement un court entraînement au volant de son bolide. Mais le pilote était déjà familier avec le team, composé en partie des mêmes personnes avec qui il a décroché le record de l’ascension de Pikes Peak aux États-Unis. "Sébastien nous a livré exactement ce que nous attendions de lui, et de ce dont on se souvient de Pikes Peak, a déclaré Bruno Famin, directeur de l'équipe Peugeot Sport. C’est un grand champion et il reste toujours professionnel dans son approche." Lors de son second entraînement en rallye-raid, Loeb s’est aventuré dans les célèbres dunes du Maroc.

Dakar 2016 : Sébastien Loeb a "conscience de l’ampleur du rallye-raid" 

"Il faut un certain temps pour découvrir la puissance que peut prendre la voiture, et le genre d’obstacle qu’elle peut franchir, commente le pilote Peugeot. En WRC, vous êtes habitués à éviter les obstacles, mais avec cette voiture-là, vous allez tout droit, et passez à travers ou par dessus. Il va falloir que je m’y habitue mais c’est une grande motivation !" Sébastien Loeb avait ensuite participé a sa première compétition dans la discipline, lors du Rallye du Maroc, avec son fidèle copilote Daniel Elena. Si au début les deux hommes étaient bien partis et avaient mis la gomme, ils se sont ensuite retrouvés sur le flanc de la voiture… "J’ai conscience de l’ampleur de l’événement, a déclaré Sébastien Loeb à la fin du rallye. Cinq heures après avoir roulé, nous n'avions toujours pas vu quelqu'un autour de nous, juste quelques autres concurrents à distance. Il faisait nuit au moment où les mécaniciens sont venus vers nous, mais là encore, ce fut une grande expérience."