Défi Wind 2014 : Interview exclu de Raphaël Filippi

Ecrit par

Raphaël Filippi n’est pas homme à se laisser impressionner : le rider s’est lancé sur le Défi Wind 2014 en foil et en tandem, malgré 25 à 45 nœuds de tramontane. Une expérience bien sportive que nous relate le windsurfeur de Carro.

La dernière fois que meltyXtrem vous avait parlé du Défi Wind 2014, c'était pour mettre en lumière la session windfoil avec Philippe Caneri et Raphaël Filippi. Pendant la compétition, les mille riders ont affronté, du 29 mai au 1er juin, des conditions dantesques entre Gruissan et Port-la-Nouvelle. Pour corser l’addition, Raphaël Filippi avait choisi de braver la tramontane en foil et en windsurf tandem. LE défi du Défi Wind, qu'il évoque dans une interview exclusive !

Plus d'actu sur Défi Wind 2014Record du monde de vitesse en windsurf tandem : Les frères Moussilmani se lancent ce défiDéfi Wind 2014 : Interview d'Estelle Barre, vainqueur 2013Défi Wind 2014 : Andrea Cucchi et Delphine Cousin vainqueurs de la 14e édition (vidéo)Défi Wind 2014 : Session windfoil avec Philippe Caneri et Raphaël Filippi (vidéo)

Raphaël, avec mille riders et une tramontane déchainée, le Défi Wind 2014 devrait rester dans l'histoire du windsurf. Que retiens-tu de cet événement ?

Cet événement marque le grand retour du windsurf. Ce que Philippe Bru et son équipe ont réussi à faire sur l’eau et sur terre est énorme. C’est le plus gros rassemblement du monde, des mecs ont traversé la planète par pure passion ! Nous avons vécu un week-end exceptionnel avec tout le Team Fanatic/North et j’annonce déjà qu’on remet ça l’an prochain ! L’image qui m’a marqué, c’est le premier jibe en tandem dans la première manche. On s’est retrouvés avec 600 mecs qui arrivaient à fond face à nous, alors qu’on ne pouvait pas se diriger ! Là, c’était tandem priorité !

Tu t'es en effet illustré sur le Défi en testant, avec Régis Bouron, le windsurf tandem. Comment as-tu vécu cette expérience ?

A la base, nous sommes des wave riders et pas forcément des adeptes de l’eau plate. Le tandem était une bonne solution pour s’éclater si le vent était fort et j’avais prévu de faire du foil si le vent était light. On a donc bricolé une vieille Pacifico en installant deux pieds de mat et des inserts de straps. Le problème, c’est qu’on a découvert l’engin le jour-J ! Les straps n’étaient pas au bon endroit, je devais caler ma jambe arrière sous la voile de Régis ! Chaud dans 45/50 nœuds, mais on a vraiment rigolé…

Tu as également navigué en windfoil à Gruissan, comme ton compère Philippe Caneri, sous un vent bien musclé. Quelles ont été tes sensations sur ton foil ?

Le foil Horue qu’a développé Philippe Caneri est normalement réservé au petit temps, entre 6 et 25 nœuds. On voulait quand même se faire une manche dans 40 nœuds, car Bruno André avait fait le déplacement et avait bossé sur un foil spécial vent fort. C’était ma septième session et on était vraiment trop toilés en 4m². J’ai fait la moitié des 40 kilomètres sans pouvoir mettre le harnais !

Défi Wind 2014 : Interview exclu de Raphaël Filippi

La superbe vidéo "Défi Wind 2014 & foil" qui vous met en avant cartonne sur le web, cela peut-il démocratiser encore plus le foil ?

Nous sommes au tout début de l’histoire du windfoil. La vidéo est magnifique et va donner envie à beaucoup de gens d’essayer l’engin. Nous allons travailler sérieusement sur le développement et je suis certain que le foil fera partie du quiver de beaucoup de windsurfers dans peu de temps. L’engin est diabolique pour planer dans le petit temps et je suis sûr qu’on trouvera les solutions pour naviguer très vite dans le vent fort !

Quelles sont justement, selon toi, les solutions pour démocratiser la pratique du foil ?

Il faut un foil facile d’accès, une planche de série adaptée et le tout dans un budget raisonnable. Le boitier tuttle ne me parait pas être la meilleure option pour fixer un foil sous une planche de windsurf. Les choses devraient évoluer rapidement car la demande se fait de plus en plus présente. Quelques belles vidéos et ça va partir tout seul…

Philippe Caneri participera à plusieurs compètes kitefoil ces prochains mois. De ton coté, quels sont tes projets ?

Beaucoup de navigation dans les vagues et des trips au programme, car cela reste mon job chez Fanatic ! Le tandem, c’était juste pour se marrer au Défi, mais on va peut-être essayer de se faire une vraie board pour l’année prochaine. Par contre, je vais vraiment bosser avec Philippe de Horue et Fanatic sur un vrai projet foil. C’est encore top secret !

Défi Wind 2014 : Interview exclu de Raphaël Filippi - photo
Défi Wind 2014 : Interview exclu de Raphaël Filippi - photo
Défi Wind 2014 : Interview exclu de Raphaël Filippi - photo