Estelle Barre : "Championne de France, la réalisation d'un rêve" (interview exclu)

Ecrit par

Estelle Barre, 22 ans, est la championne de France de Funboard 2014, un titre obtenu le 10 novembre à Carnac. La rideuse de Gruissan s'est confiée à meltyXtrem en interview exclu !

Voici une ligne de plus à son palmarès, sa plus belle conquête ! La Gruissanaise Estelle Barre, vainqueur du Défi Wind 2013 à domicile, a remporté le Bret's Funboard AFF Tour 2014 le 10 novembre. En baie de Quiberon, à Carnac (Bretagne), Estelle Barre est ainsi devenue la nouvelle championne de France en catégorie slalom. Une belle consécration pour cette planchiste de 22 ans, passionnée par sa discipline. Mondial du Vent à Leucate, Transjai à Marignane, Défi Wind, circuit AFF, Coupe du Monde, Estelle Barre aime goûter à toutes les compétitions. La windsurfeuse a accepté de revenir sur sa belle saison 2014 et de nous livrer sa vision de son sport. A lire également : Funboard Tour AFF 2014 : Estelle Barre et Pierre Mortefon champions de France (vidéo) .

Estelle, que représente ce premier titre de championne de France ? Est-il aussi fort émotionnellement que le Défi Wind 2013 ?

Ce titre représente la réalisation d’un rêve ambitieux car je suis partie de rien, sans club, sans entraîneur, sans sponsors, sans lien spécial avec le milieu de la voile et du windsurf plus particulièrement, si ce n’est la passion et le plaisir d’être sur l’eau. Ce titre me permet enfin de dire « quand on veut, on peut ». Devenir championne de France représente l’accomplissement de mon projet sportif, en relation avec mes études qui sont très présentes dans ma vie.

Ce titre va me permettre, bien que je fasse des compétitions par envie personnelle, de remercier toutes ces personnes qui me soutiennent et m’aident depuis tant d’années. Sur le plan émotionnel, ce titre est acquis au bout de quatre étapes du Championnat de France, ce qui est relativement long car ces épreuves se déroulent sur l’année entière. J’ai eu le temps de l’anticiper au fur et à mesure, avec plus ou moins de pression, de moments de bonheur, de plaisir et de frustration. C'est donc un soulagement et une fierté de recevoir ce titre. Ma victoire au Défi Wind et ce titre de Championne de France sont incomparables. L’une était un défi personnel acquis avec acharnement, tandis que l’autre récompense la régularité et le travail. Mais c’est juste génial de se retrouver tout en haut !

Cette étape de Carnac semble avoir fait l'unanimité chez les riders, avec ces conditions musclées et beaucoup de courses lancées. As-tu aimé le spot ?

J’ai adoré Carnac. J’ai été agréablement surprise par un plan d’eau technique et venté à souhait, comme je l’aime. D’ailleurs je ne connaissais pas les grains avec 35 noeuds de vent… Ca pique les yeux ! Le Yacht Club de Carnac fut d’un accueil et d’une gentillesse remarquable et j’espère qu’une prochaine AFF sera de nouveau organisée là-bas !

Estelle Barre : "Championne de France, la réalisation d'un rêve" (interview exclu)
Estelle Barre : "Championne de France, la réalisation d'un rêve" (interview exclu)

Tu as réalisé une très belle année 2014, entre ton podium au Défi Wind, ta victoire à la Transjai et ce titre sur le Funboard Tour AFF. Dans quels domaines penses-tu avoir progressé par rapport à la saison dernière ?

La saison dernière me paraît si loin déjà. Cette année a été une sacrée marche de franchie, car j’ai su me régler sur le matériel de race Northsails et Fanatic spécifique au slalom. Cela m’a permis d’accentuer ma vitesse sur l’eau. Cette année, IFins est venu s’ajouter à ma liste de partenaires et m’a permis d’affiner considérablement mes réglages, avec des ailerons performants et haut de gamme. J’ai progressé sur le plan mental en gagnant en maturité, mais aussi en prenant davantage de recul sur toutes mes compétitions. Le windsurf est un sport d’expérience, c'est dans les moments difficiles auxquels on est confronté en compétition que l’on progresse psychologiquement. Mais je suis loin d’être au top et je sais qu’il faut poursuivre au maximum les efforts et le travail, afin d'accéder peu à peu à un très bon niveau.

Estelle Barre : "Championne de France, la réalisation d'un rêve" (interview exclu)
Estelle Barre : "Championne de France, la réalisation d'un rêve" (interview exclu)

Après l'Almanarre 2010, tu as également participé à une nouvelle étape de Coupe du Monde, à Alaçati (Quel bilan en fais-tu ?

Je me suis enfin faite une idée sur le niveau présent en Coupe du monde. J'ai pu savoir où je me situais vis-à-vis des autres filles, et connaître les défauts et les points clés sur lesquels il faut que je progresse. C’est énorme de participer à une Coupe du Monde. L'expérience a été très positive car j’ai terminé une course à la 4e place, ce qui m’a personnellement prouvé que j’étais capable d'y arriver. Maintenant, je dois me perfectionner afin d'enchaîner les résultats.

Quel est désormais ton programme ? Tu es une grosse passionnée de windsurf et de compétitions, l'intersaison ne va pas être trop difficile ?

Cette intersaison va me permettre de me pencher considérablement sur mes études, car je suis en 3e année d’Ostéopathie à l’ITO. J’ai de nombreux stages dans des clubs sportifs et aussi en milieu hospitalier, qui font partie de ma formation. Ma présence est également obligatoire en cours et en clinique. Mon temps libre sera exclusivement consacré à mes entraînements sur l’eau (même s'il fait froid) un peu partout en France, car j’ai reçu mon matériel 2015. Je dois également m'entretenir physiquement, pour ne pas perdre le rythme et la condition. J'ai à nouveau fait le choix du sport-étude à temps plein, sans me poser de questions… Au final, je ne me vois pas prendre une autre direction, tout ceci me convient ! Ceci dit, un billet pour Hawaii pendant les vacances de Février, ça m'irait aussi ! (rires)

Source : Frédéric Bonnet/AFF/Eric Bellande