Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif

Ecrit par

Au cœur d’un des plus grands domaines skiables de France, la station de Flaine offre entre autres un superbe panorama face au Mont-Blanc et de multiples activités. Mais c’est aussi un spot de freeride, de speed riding, et de conduite sur glace étonnant que nous avons découvert sur place.

Parce qu’on la connaissait de nom mais qu’on ne s’y était jamais rendu, meltyXtrem est allé faire un tour dans la station de Flaine, en Haute-Savoie. Trois jours pour découvrir celle qui est née de l’idée de l’architecte genevois Gérard Chervaz en 1953 et concrétisée à partir de 1959 par Eric Boissonnas. Ce dernier cherche alors à " créer quelque part en France un prototype d’urbanisme, d’architecture et de design, pour lequel la rentabilité immédiate serait subordonnée aux choix esthétiques et au respect de l’environnement (alors pas vraiment dans les mœurs). " En 50 ans, la station a considérablement évolué tout en conservant son esthétique de base au point de voir aujourd’hui ses immeubles classés à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques de France depuis 1991. Entre ski pour les familles, zones de freeride et freestyle, initiation à la conduite sur glace et un côté artistique spécifique à la station, Flaine surprend son visiteur.

Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif

Une histoire architecturale et artistique

Arrivé dans la station, le béton est partout et les immeubles massifs sur le front de neige impressionnent. Flaine fait partie de ces stations construites de toute pièce dans les années 60 et qui a conservé cette esthétique spécifique imaginée à 1 600 m d’altitude par Marcel Breuer. Cet architecte américain, ancien maître du Bauhaus (courant artistique posant les bases de l'architecture moderne) va ériger dans ce massif Arve Giffre, bénéficiant notamment d’un flanc sud exposé au nord conservant bien la neige, une des cinq stations de ce qui allait devenir le Grand Massif. Une véritable ville à la montagne, offrant au cœur des trente glorieuses le confort recherché pour la pratique des sports d’hiver à une telle altitude. L’étude de marché réalisée avant le début des travaux confirme la relation entre fréquentation, ensoleillement, enneigement et altitude. C’est le couple Eric et Sylvie Boissonnas qui est à l’origine de la création de Flaine. Passionnés d’art moderne, ces derniers, qui ont fait fortune après avoir émigrés aux Etats-Unis en 1946, vont imprimer une patte artistique sur la station qui perdure encore aujourd’hui. Impossible de louper l’énorme "Boqueteau des 7 arbres" de Jean Dubuffet, la tête de femme de Picasso ou encore les Trois Hexagones de Vasarely, œuvre proche d’une chapelle tout aussi originale dans son architecture. Côté hébergement, les structures sont plus traditionnelles et on privilégiera les résidences Pierre & Vacances Premium (les Terrasses d’Hélios) et la résidence Le Centaure pour les plus aisés alors que des appartements station et chalets seront plus abordables. A noter que l’UCPA est aussi installé en Flaine.

Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo

Domaine skiable : Intégré au Grand Massif

Côté ski, arrivé au sommet des Grand Platières, à 2 500 d’altitude, le panorama est bluffant. A 360° autour de soi, les massifs de Belledonne, des Aravis et le superbe Mont Blanc qui se plante devant nous ce jour-là (oui, le temps doit évidemment être de la partie pour apprécier la beauté des lieux) compose un paysage immaculé de blanc qui incite le visiteur à prendre son temps avant de partir sur les pistes. Intégré au Grand Massif, Flaine propose donc un panel de pistes pour tous les types de skieurs. 14 noires, 50 rouges, 65 bleues et 20 vertes sont recensées sur l’ensemble du domaine alors qu’il est possible de faire le tour du domaine en empruntant uniquement des pistes bleues. Cette année, la fermeture est prévue le 19 avril. Côté tarif, comptez 44,50 euros pour profiter des pistes du Grand Massif (231 euros pour six jours) alors qu’il en coûtera 33,40 euros pour les enfants (173,30 euros pour la semaine). Un pack Famille de six jours (deux enfants et deux adultes) est proposé à 727,75 euros.

En mode freeride et freestyle

Si la station n’est peut-être pas la plus réputée pour les skieurs et snowboardeurs extrêmes, elle possède tout de même une zone de freeride remarquable : La Combe de Gers qui est accessible via le télésiège du Désert Blanc. 800 m de dénivelé avec une orientation nord et " un niveau pas forcément donné au premier venu " nous confirme Théo, directeur de l’Ecole de Ski Internationale de Flaine. La descente des Lindars (départ à 2 561 m d’altitude) propose aussi une belle zone freeride. Il est possible si vous possédez un niveau de ski Classe 3 minimum de partir avec un moniteur ou un guide haute montagne pour trois heures de freeride (168 euros), six heures (324 euros) ou huit heures (370 euros).

Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo

Côté freestyle, on est passé sur le park de Ze Forest, occupé surtout ce jour-là par des shapers qui nous ont avoué " ne pas avoir le niveau pour nous faire une petite démo… " La zone n’est cependant pas impossible pour un freestyleur amateur qui pourra trouver de quoi progresser entre les jumps, rails et whoops. Là aussi, la station propose des initiations ou perfectionnements sur Ze Forest (niveau minimum requis : étoile d’or pour les enfants et CL3 pour les adultes) à 155 euros les cinq demi-journées (139 euros pour un enfant). Enfin, un Big Air Bag (gratuit et ouvert en fin d’après-midi) est installé en plein centre de la station pour ceux qui veulent perfectionner leurs figures

Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo
Flaine : Skis aux pieds, au cœur du Grand Massif - photo

De nuit, en pilotage sur glace dans une Subaru Impreza…

C’est l’activité à (grosses) sensations de la station. Car Flaine possède le plus grand circuit sur glace de France (1 km de long). On a pu tester le baptême en tant que passager d’une Subaru Impreza WRX de 220 ch. De nuit, la sensation est encore plus impressionnante avec le sentiment permanent de plonger dans les tas de neige qui bordent le circuit. Mais la maitrise de l’ancien pilote de championnat de France de rallye sur asphalte Eric Carton (et Directeur du circuit) est bluffante. Les cinq tours sont facturés 50 euros alors que les stages à la demi-journée avec 2h30 de pratique sur Clio RS (photo ci-dessous) s’affichent à 200 euros (la journée à 330 et les trois jours à 700 euros). Il est également possible de venir avec sa propre voiture comme l’attestent la dizaine de voitures qui tournaient en même temps que nous ce soir-là sur le circuit.

Snow kite, speed riding, parapente, motoneige

Si la conduite sur glace est trop extrême pour vous, on imagine alors que vous passerez votre tour sur le snow kite et speed riding que propose la station en mode découverte sur la piste Tourmaline, desservie par le télésiège de Grands Vans. Lors de notre séjour, on en aura vu plus d’un tourner dans le ciel, avec les skis aux pieds et la voile de parapente. Il est également possible de pratiquer la motoneige, le parapente, des balades en chiens de traineau, l’escalade indoor et du buggy et ice quad sur un circuit parallèle à celui utilisé par les voitures. Enfin, la société Mont Blanc Hélicoptères propose des baptêmes en hélicoptères depuis Flaine. L’occasion de voir la station (et évidemment le Mont Blanc) d’un autre point de vue. Pour les tarifs, ces derniers ne sont pas communiqués précisément mais ils varient généralement pour ce genre de prestation entre 100 et 2 000 euros en fonction du nombre de personnes dans l’hélico et de la durée du vol (pouvant aller de huit à 40 minutes). Pour terminer et pour prolonger l'hiver, Flaine organise depuis quatre ans "Le printemps de Flaine" qui propose pendant six semaines (7 mars au 19 avril) des animations gratuites en continu : 40 concerts sont notamment programmés cette année dans la station ainsi que des beach party et swimming pool party. De quoi prolonger la fête jusqu'au printemps.