Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia

Ecrit par

À 23 ans, Jules Bianchi est le dernier venu des pilotes français de Formule 1. Après Pic et Vergne débarqués l'an passé, il court avec l'écurie russe Marussia. Retour sur l'entrée en lice du petit Frenchy avec meltyXtrem.

Que de rebondissements pour le jeune Jules Bianchi ces derniers jours. Supposé intégrer l'écurie Force India pour la saison, celle-ci lui préfère Adrian Sutil. L'annonce fait l'effet d'une bombe jeudi dernier pour le pilote de GP2, deux semaines avant le lancement de la saison 2013 : " Jules a le talent, Jules a les qualités, mais il n'a pas l'expérience de la F1 en compétition ". Désemparé, le Niçois voit s'envoler ses chances d'intégrer la F1 cette année. Vendredi, la situation tourne à l'avantage de Bianchi. L'écurie Marussia décide de le titulariser après avoir rompu le contrat de Luiz Razia. C'est avec une grande émotion que la famille de Jules Bianchi accueille la nouvelle. Joie incommensurable pour un père qui fait monter son fils dans un kart à l'âge de quatre ans : " il n'avait que cela en tête. On gérait une piste à Antibes et il passait son temps à regarder les clients tourner sur le bitume. Dès que ses pieds ont atteint les pédales, il a voulu monter dans un kart. J'ai eu du mal à freiner son ardeur. " La course automobile est une histoire de famille chez les Bianchi. Jules n'est autre que le petit-fils de Mauro Bianchi. Triple champion du monde des marques en catégorie GT, le grand-père a décroché 35 victoires en courses internationales. Comme si ça ne suffisait pas, Jules est également le petit-neveu de Lucien Bianchi, vainqueur des 24h du Mans. Cette généalogie explique pourquoi Jules Bianchi a la course automobile dans le sang.

Aux côtés de Romain Grosjean, Charles Pic et Jean-Éric Vergne, Jules Bianchi représente la France sur la grille de départ. Autant de Français dans la compétition, ce n'est plus arrivé depuis 1995, une aubaine pour le sport automobile français. Au volant de sa MR02, Jules Bianchi s'élancera le 17 mars prochain pour son premier Grand Prix. Ce n'est pas évident d'intégrer une écurie à deux semaines du démarrage de la saison. Mais le français a du mordant et compte bien faire honneur à ceux qui le soutiennent. Il signe hier son meilleur tour en 1 : 23.167 sur le circuit de Montmelo (Barcelone). Pour cette dernière journée d'essais, le Français se classe 9e sur les 11 pilotes de la séance. Il se confie à ce sujet : “ je pense que c'était une matinée très positive et l'équipe a fait du très bon travail et s'est améliorée au fur et à mesure. Les arrêts aux stands étaient très importants car c'est essentiel d'être préparé au mieux. Nous avons tiré le maximum de cette journée et demie, je suis content du travail accompli. Je suis prêt pour Melbourne ". Avec ses quatre pilotes, la France reprend du poil de la bête en Formule 1. Mais à quand un Grand Prix dans notre pays ? À lire aussi : la Formule 1 est diffusée sur Canal+ cette saison.

Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia - photo
Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia - photo
Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia - photo
Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia - photo
Formule 1 : Jules Bianchi arrive chez Marussia - photo