Formule 1 : Lewis Hamilton pour une troisième étoile au Grand Prix des Etats-Unis

Ecrit par

Lewis Hamilton peut aller chercher son troisième titre de champion du monde ce week-end à l’occasion du Grand Prix des Etats-Unis. Outre la troisième étoile de l’Anglais, l’épreuve américaine revêt également d’autres enjeux chez les constructeurs et les pilotes.

Direction le pays de l’Oncle Sam ce week-end pour le petit monde de la Formule 1. Ce Grand Prix des États-Unis sur lequel meltyXtrem vous proposait cette semaine un quizz, constitue la seizième manche du championnat du monde. Mais on pourrait déjà connaître ce dimanche soir le nom de celui qui suivra Lewis Hamilton (titré en 2014)... L’Anglais va très probablement se succéder à lui-même aux Etats-Unis. Si le scénario ne lui souriait pas à Austin, le pilote Mercedes aurait d’ailleurs trois autres occasions de conclure au Mexique (1er novembre) au Brésil (15 novembre) ou à Abu Dhabi (29 novembre). Pour éteindre tout suspens après dimanche, Hamilton doit terminer au moins dans les cinq premiers du Grand Prix. S’il l’emporte, Vettel ne doit pas faire mieux que troisième. C’est le scénario le plus simple pour l’Anglais qui pourrait par exemple également être titré avec une cinquième place (comme cela avait été le cas lors de son premier sacre mondial en 2008 au Grand Prix du Brésil) si Vettel ne terminait pas mieux que dixième et que Rosberg ne serait pas classé parmi les cinq premiers.

Le chiffre : 10

Comme le nombre de places que perdront automatiquement Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen sur la grille de départ après une pénalité écopée pour des changement de moteurs. Le quota de quatre moteurs par saison ayant déjà été atteint par la Scuderia. Cette dernière utilisera donc aux Etats-Unis sont cinquième bloc propulseur. Les Ferrari partiront au mieux 11e et 12e dimanche. " Si vous regardez cette course uniquement, ça n'est pas une très bonne nouvelle, avouait cette semaine Vettel. Mais vous devez regarder le projet dans son ensemble, sur la saison entière. Et le plan a toujours été d'avoir ici un moteur frais pour la fin de l'année. Cela n'était pas un grand secret ni une surprise pour nous. Nos spécialistes moteur ont fait un travail énorme donc il ne faut pas y voir un inconvénient. Plus que tout autre chose, c'est très positif. "

Formule 1 : Lewis Hamilton pour une troisième étoile au Grand Prix des Etats-Unis

La décla’ : "J’espère qu’Alonso va m’écraser"

Pas vraiment le genre de déclaration que l’on s’attend à entendre dans un paddock où tous les pilotes ont les dents qui rayent le parquet. Cette dernière est signée de Jenson Button et s’explique par la présence dans la monoplace de son coéquipier Fernando Alonso d’un nouveau moteur. Ce dernier bénéficiera de plusieurs évolutions et seul l’Espagnol pourra en profiter ce qui explique la phrase de l’Anglais : " Normalement quand vous êtes coéquipiers, vous voulez avoir exactement le même matériel. Mais j'espère que Fernando bénéficiera vraiment de grosses améliorations, je sais que cela peut paraître bizarre de dire cela, mais j'espère qu'il sera plus rapide que moi et qu'il me surclassera. C’est bien de voir ce moteur et sa fiabilité Si c'est le cas, on pourra viser des victoires la saison prochaine, mais il faudra travailler très dur et avec beaucoup de discipline tout l'hiver " Avant le GP d’Austin, McLaren pointe à la neuvième place du classement des constructeurs. Alonso étant 16e au classement pilotes alors que Button ne pointe qu’à une triste 18e place pour huit points marqués en 15 Grand Prix…

Formule 1 : Lewis Hamilton pour une troisième étoile au Grand Prix des Etats-Unis

Il n’y a pas que le titre

Si le nom du futur champion du monde 2015 n'est plus d'un suspens immense, la bataille au cœur du peloton fait rage, notamment entre Roserbg et Vettel qui a repris la deuxième place à l'Allemand après le Grand Prix de Russie. Si le pilote Mercedes dispose d’une meilleure voiture que son compatriote, Vettel parvient tout de même à maximiser à chaque course tout le potentiel de sa Ferrari. Et terminer la saison deuxième derrière Hamilton avec (au moins) trois victoires au compteur ne pourrait que réjouir le quadruple champion du monde. Derrière, Raikkonen ne joue pas dans la même catégorie et doit surveiller son compatriote Bottas (à 12 points) et Massa (14 points). Enfin Romain Grosjean va tenter de conserver une place dans le top 10 du général. Le Français est justement dixième mais Hülkenberg n’a que sept points à marquer pour le dépasser… Chez les constructeurs, les positions semblent plus figées, mais tous les teams seront à l’affût. Les places dans ce classements sont en effet directement liées à la rétribution des écuries qui touchent chacune une part des dividendes liés à la Formule 1 (plus ou moins 500 millions d’euros sont répartis entre les neuf équipes du plateau). Comme chez les pilotes, le fauteuil de leader semble intouchable et Mercedes devrait aller cueillir son deuxième titre consécutif. Ferrari a aussi une belle avance sur le troisième (Williams pointe à 139 points des Rouges) alors que Red Bull tentera de revenir sur Williams malgré un écart important (71 points) et de maintenir le retour de Force India. A lire aussi : Formule 1 : Kimi Raikkonen frustré par Sebastian Vettel ?

Retour sur le Grand Prix d'Austin en 2014

Classement pilotes avant le Grand Prix des Etats-Unis

Formule 1 : Lewis Hamilton pour une troisième étoile au Grand Prix des Etats-Unis

Classement constructeurs avant le Grand Prix des Etats-Unis

Formule 1 : Lewis Hamilton pour une troisième étoile au Grand Prix des Etats-Unis