Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo)

Géraldine Fasnacht revient d'une expédition près de l'Antarctique où elle a pu s'adonner à sa passion du snowboard dans un lieu peu exploré. Elle aborde pour meltyXtrem ses différentes aventures dans une interview exclusive.

La dernière fois que meltyXtrem vous avait parlé de Géraldine Fasnacht, c'était à l'occasion de la première partie de son interview exclusive, dans laquelle la sportive (34 ans) expliquait qu'"en wingsuit, on n'a pas la droit à l'erreur". Pour la seconde partie de l'entretien, elle revient sur sa dernière expédition réalisée près de l'Antarctique, sur les traces de Sir Ernest Shackleton, cet explorateur anglo-irlandais, considéré comme l'une des principales figures de l'âge héroïque de l'exploration de ce continent au début du XXe siècle. Pour fêter les 100 ans de son passage sur cette terre située entre l'île Eléphant et le Géorgie du Sud au cours d'une expédition rendue célèbre pour la perte de son navire, enseveli sous les glaces, la Suissesse souhaitait lui rendre hommage. Car "avec les conditions et le matériel de l'époque, c'est juste hallucinant" d'imaginer le sauvetage qu'il a opéré auprès d'une vingtaine d'hommes, bloqués dans un milieu hostile.

Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En expédition pour rider de nouveaux sommets", interview exclu (vidéo) - photo

Pour le plaisir de "rider de nouveaux sommets", Géraldine Fasnacht assure qu'elle s'épanouit davantage dans cette vie d'aventurière. "Je ne suis pas une compétitrice dans l'âme", précise-t-elle. Avant de justifier son passé d'athlète de haut niveau : "La première fois que j'ai participé à l'Xtrem de Verbier, j'ai gagné. Donc je me suis laissé entraîner dans ce milieu. Mais après huit ans, j'ai eu l'impression d'avoir fait le tour et je voulais passer à autre chose." Bien sûr, elle n'oublie pas que "remporter des compétitions (l) a beaucoup aidée pour (s)e lancer dans ses aventures." On attend avec impatience la prochaine destination !