Géraldine Fasnacht : "En wingsuit, on n'a pas le droit à l'erreur", interview exclu (vidéo)

Ecrit par

Géraldine Fasnacht est une sportive complète puisqu'elle cumule la pratique du snowboard, du base jump et du wingsuit. meltyXtrem l'a rencontrée pour une interview exclusive dans laquelle elle détaille ses activités.

Dans la catégorie des femmes aventurières, Géraldine Fasnacht occupe une place de choix. Adepte de snowboard, "(s)a vraie passion", cette Suissesse de 34 ans poursuit sa soif de sensations fortes en pratiquant depuis quelques années le base jump et le wingsuit, deux activités extrêmes, même si elle n'aime pas ce mot ! "Je suis avant tout une amoureuse de la montagne, détaille la Lausannoise. En Suisse, les trois quarts du pays sont occupés par les montagnes donc quand on apprend à marcher, on nous met des skis pour glisser." Pourtant, ce n'est pas vers le ski qu'elle va se diriger : "Je n'ai jamais accroché avec ce sport, mais dès que le snowbaord est arrivé en Europe, j'ai trouvé ça incroyable." C'était à l'âge de huit ans et elle a ainsi pu partir à la découverte des montagnes pour son plus grand plaisir. Mais également participer à des compétitions puisqu'elle totalise 11 victoires internationales en snowboard freeride, dont trois succès sur l'Xtreme de Verbier.

Géraldine Fasnacht : "En wingsuit, on n'a pas le droit à l'erreur", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En wingsuit, on n'a pas le droit à l'erreur", interview exclu (vidéo) - photo
Géraldine Fasnacht : "En wingsuit, on n'a pas le droit à l'erreur", interview exclu (vidéo) - photo

Pour Géraldine Fasnacht, vous l'aurez compris, le sport occupe la plus grande partie de sa vie. Et comme "c'était trop dur d'attendre entre deux hivers pour rester en forme", elle s'est tournée vers une autre activité qui puisse se pratiquer aux beaux jours… mais toujours dans la montagne. C'est donc naturellement qu'elle se tourne vers le base jump, avant de vêtir une combinaison de wingsuiteuse. Elle raconte : "Je suis tombé sur des images des années 90 et je me suis dit 'Wahou, c'est du plaisir à la montée en grimpant une belle face, et cela me permet de vibrer à la descente, comme en snowboard !' C'était donc ça que j'avais envie de faire." Et Géraldine se donne les moyens de ses ambitions puisqu'elle s'inscrit dans une école de parachute et enchaîne près de 300 sauts en l'espace de deux ans. Aujourd'hui, elle est une référence dans la pratique de ce sport mais n'en oublie pas les risques : "Il faut toujours réaliser le geste parfait, on n'a pas le droit à l'erreur…" Découvrez la première partie de son interview avec une vidéo exclusive, en attendant la deuxième partie, centrée sur ses nombreuses expéditions. À lire aussi : Géraldine Fasnacht : Sauvée d'une avalanche grâce à son airbag, elle témoigne en vidéo.