Google offre la première ascension virtuelle du Mont Blanc avec Candide Thovex et Kilian Jornet (vidéo)

Ecrit par

Google a lancé le projet totalement inédit de faire vivre l’ascension du Mont Blanc à tous les internautes. Une superbe expérience à vivre aux côtés de Candide Thovex, Kilian Jornet, Ueli Steck et de nombreux autres.

C'est une expérience totalement inédite que Google propose de faire vivre à tous les internautes amateurs de sensations. Grâce aux dernières technologies en matière d'imagerie numérique, l'ascension virtuelle du Mont Blanc est désormais possible. Google a pu rendre cette expérience plus réelle grâce à une carte interactive comprenant des photos et vidéos tournées à 360° (voir le site dédié à cette adresse). Pour l’internaute, l’expérience se divise en quatre étapes : La vallée de Chamonix, La Route du Goûter, La Mer de Glace et le point de vue de six athlètes. En effet, six sportifs de renommée internationale ont soutenu et participé au projet. On retrouve Ueli Steck (grimpeur suisse), l'Espagnol Kilian Jornet (course et ultra trail) ainsi que les Français Lætitia Roux (ski-alpiniste), Catherine Destivelle (grimpeuse et ski-alpiniste), Patrick Gabarrou (ski-alpiniste) et le skieur freeride Candide Thovex.

Candide Thovex, présent sur l'événement de présentation, nous a d'ailleurs confié ses impressions sur le projet et sa contribution : " Au début on m’a proposé de faire un saut sur le Mont Blanc. Je n'étais pas sûr de l’aventure c’est quelque chose qui n’avait jamais été fait. Je suis toujours très occupé l’hiver avec mes films et mes productions. La c’est vraiment quelque chose de différent avec toute la technologie Google. C’est un projet quand même assez axé sur le street view. Je pense qu’il y a deux choses : le street view et toutes les nouvelles vidéos filmées en 360° qui arrivent. Beaucoup de monde fait ça en ce moment mais je n’aime pas faire comme tout le monde. Le but c’est d’aller un petit peu plus loin que ça ou vers autre chose. Mais c'était un projet très intéressant. "

Google offre la première ascension virtuelle du Mont Blanc avec Candide Thovex et Kilian Jornet (vidéo)

Le skieur originaire d'Annecy était le seul représentant de sa discipline, " il n’y avait que moi qui était très freestyle. Ma partie c’était de faire un saut sur le Mont Blanc. Ce n’était vraiment pas évident ! Autant pour trouver l’endroit, la bonne réception sachant qu’il y a des crevasses partout. J’ai fait énormément confiance au guide car on sait qu’il y a beaucoup d’accidents sur le Mont Blanc. Finalement on a trouvé cet endroit où il y avait un peu de réception avec peu de risque de crevasses. Ça a pris énormément de temps pour construire le saut, quelques bonnes heures. Heureusement qu’il y avait un ami qui est venu m’aider avec le guide. "

" On ne voulait pas non plus réaliser un tout petit saut ! On a fait un espèce de gros tas mais la neige était très dure. Sur la réception, il y avait un espace de cinq mètres avec beaucoup de neige, assure Candide Thovex, il fallait absolument se réceptionner à cet endroit-là car avant et après c’était de la glace. Je n’étais vraiment pas confiant et pas sûr qu’on puisse le faire. Comme je l’ai dit, je ne suis pas un alpiniste et j’ai un grand respect pour tout ce qu’ils font, mais moi ce n’est pas mon truc j’ai toujours été freestyle/freeride. Avec mes projets je monte au plus haut à 2 500 mètres donc là 4 500 mètres… C’était physique ! En plus de ça après le saut, il fallait remonter jusqu’au départ de l’élan. Je peux dire que le soir j’ai plutôt bien dormi ! "

Plusieurs angles ont en effet été donnés au projet pour lui donner une dimension autant ludique que pédagogique. On découvre l'ascension virtuelle du Mont Blanc (vidéo ci-dessus en mode Street View), l'histoire du massif sans oublier les risques qui le menacent avec le réchauffement climatique. " J'ai trouvé intéressant d'informer les gens, a confié la skieuse alpiniste Lætitia Roux. Au fil des années on voit vraiment l'impact du climat sur les glaciers. C'est quelque chose qui me touche vraiment personnellement, nos enfants ne verront pas certains glaciers que nous aurons connus. " Pour vivre l'expérience Google et l'ascension virtuelle du Mont Blanc, rendez-vous à cette adresse !