Grand Prix de Malaisie : Le fuck de Webber en vidéo

Ecrit par

Red Bull dans la tourmente. La victoire controversée de Sebastian Vettel sur Mark Webber crée un malaise entre les pilotes. Zoom sur le fuck de l'Australien en pleine course.

Week-end mouvementé en Malaisie. La semaine dernière à Melbourne la saison de Formule 1 se lance en douceur et Kimi Raikkonen remporte le premier Grand Prix sur Lotus. Hier, le scénario est tout autre sur le circuit de Kuala Lumpur en Malaisie. Ignorant complètement les consignes de son écurie, Sebastian Vettel double son coéquipier dans le 46e tour. Cette décision personnelle et qualifiée de " stupide " par la team Red Bull et aurait pu lui coûter très cher. En faisant le choix de geler la course plaçant Webber vainqueur et Vettel second, l'équipe souhaite préserver les monoplaces. Grisé par la victoire, le triple champion du monde commet la bourde de l'année. Ses explications confuses et ses excuses à peine crédibles ne plaident pas en sa faveur. Traître, victoire controversée, désobéissance, Sebastian Vettel en prend pour son grade. S'il semble désolé du coup qu'il vient de faire à Webber, ses arguments ne tiennent pas la route. " Il faisait très chaud aujourd'hui. Je me suis raté. J'ai fait une erreur. Je veux m'excuser auprès de Mark. Si j'ai l'occasion de me rattraper dans l'avenir, je le ferai " clame-t-il du haut du podium.

Grand Prix de Malaisie : Le fuck de Webber en vidéo

Podium sur lequel la tension entre les deux pilotes est palpable sous la moiteur de Sepang. L'explication a dû être explosive en interne. L'Allemand s'emmêle les pinceaux en tentant de trouver une justification à son acte : " quand je l'ai dépassé, il n'y avait pas beaucoup de place pour nous deux, c'était très serré, et j'étais pressé de passer, à cause de mes pneus neufs, qui me permettaient d'être plus rapide, alors que j'avais été un peu ralenti par le trafic. La différence de rythme entre nous deux était faussée parce qu'il essayait de préserver ses pneus, et j'ai pris de gros risques en le dépassant. Je n'ai pas voulu ignorer les consignes de course, ce n'était pas délibéré ". Helmut Marko, le conseiller sportif de Red Bull Racing admet l'impuissance de l'écurie : " nous avons demandé aux pilotes de conserver leurs positions. À cet instant, c'est devenu hors de contrôle. On va lui en dire un mot ". Le chouchou des pilotes Red Bull ne pourra pas être défendu cette fois, ce dont Webber doute avec aigreur : " il sera protégé, comme d'habitude ". Chris Horner le patron de l'écurie constate : " Seb a fait passer ses intérêts avant les nôtres. Nous allons devoir le recadrer ". À lire aussi : Grand Prix de Malaisie : Vettel n'a pas fait exprès.

Grand Prix de Malaisie : Le fuck de Webber en vidéo - photo
Grand Prix de Malaisie : Le fuck de Webber en vidéo - photo