Quatre alpinistes décèdent dans les Hautes-Alpes

Hier après-midi Crévoux connaît le drame. Quatre alpinistes trouvent la mort dans une avalanche. Retour sur une journée tragique en Hautes-Alpes.

Crévoux hier après-midi - 2604 mètres d'altitude. Quatre alpinistes et leur guide de haute montagne arpentent le terrain de la Goulotte des Enfers dans le Massif de Parpaillon (Hautes-Alpes). Alors qu'ils traversent un couloir étroit fait de neige et de glace, une coulée de neige les emporte. Le drame se passe en milieu d'après-midi. Seul rescapé de la tragédie, le guide alerte les secours aux environs de 15h. Blessé et sous le choc, il est transporté à l'hôpital. Il aurait évité l'avalanche grâce au relais qu'il assurait en même temps. Dépêché sur place, le préfet déclare que " les quatre alpinistes ont fait une chute très importante de plusieurs centaines de mètres ". Les mauvaises conditions météo empêchent le travail des secours. L'hélicoptère du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Briançon ne peut pas s'avancer jusqu'au lieu du drame. Le manque de visibilité et un vent violent atteignant les 100km/h ralentissent l'arrivée des secours. L'appareil se pose dans le village de Crévoux. Une douzaine de gendarmes et une colonne de pompiers rejoignent à pied le lieu de l'accident. Une fois sur place, il est trop tard : les quatre alpinistes n'ont pas survécu à l'avalanche.

Quatre alpinistes décèdent dans les Hautes-Alpes

Plus tard dans la soirée, les corps des victimes ont pu être redescendus dans la vallée d'Embrun. Deux d'entre elles âgées de 28 et 41 ans étaient originaires de la région rennaise d'après le procureur de la République. La Goulotte des Enfers se caractérise par un dénivelé de 700 mètres. Son ascension fait partie de la catégorie " très difficile ". Le site spécialisé altituderando qualifie l'itinéraire emprunté comme " exposé aux coulées et à n'envisager que par risque faible ". Stéphane Bozon le commandant du PGHM explique que " l’avalanche a balayé la cascade de glace et a emporté les victimes avec elle. On peut supposer que les encordements ont rompu avec la force de cette avalanche ". Une enquête est ouverte et sera menée par le PGHM, afin de définir les causes exactes du drame. D'après l’association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (ANENA), les avalanches françaises ont déjà fait 13 victimes depuis le début de la saison. Celle qui vient de se produire à Crévoux est la plus meurtrière. En 2012, 87 personnes ont été emportées par une avalanche, et 22 d'entre elles n'ont pas survécu. À lire aussi : deux alpinistes frôlent la mort en Isère.

Quatre alpinistes décèdent dans les Hautes-Alpes - photo
Quatre alpinistes décèdent dans les Hautes-Alpes - photo