Hurley Pro 2015 : Kelly Slater a-t-il été victime d'une injustice des juges ? (vidéos)

Ecrit par

Auteur d'une manœuvre aussi spectaculaire que polémique, Kelly Slater a été éliminé du Hurley Pro 2015 dès le round 5. meltyXtrem revient sur cet épisode.

C'était l'affiche du round 5 du Hurley Pro 2015, la huitième manche du championnat du monde de surf disputée en Californie (États-Unis). À l'eau, pas moins de 14 titres mondiaux avec le duel entre Kelly Slater (11 fois champion du monde) et Mick Fanning (trois sacres). La bataille a bien eu lieu et les deux hommes ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour l'emporter, eux qui pouvaient toujours croire au titre en fin de saison avant cette série. Si c'est toujours le cas de l'Australien, n°2 mondial et qualifié pour les quarts de finale de la compétition, ç'en est sans doute terminé pour le Floridien, éliminé après ce heat (16,10 contre 14,90). Pourtant, le monde du surf est aujourd'hui secoué par une polémique. Auteur d'un aerial spectaculaire, le King n'a récolté qu'une note de 4,17/10… Un score qui semble bien mal payé au regard de la manœuvre, mais qui s'explique par les critères stricts des juges, Slater ayant mal replaqué son acrobatie.

Depuis, les inconditionnels de King Kelly n'en démordent pas, leur poulain a été victime d'une injustice de la part des juges. Ils l'ont fait savoir en réagissant assez fortement sur les réseaux sociaux. À l'image de ce commentaire "Call the police, you've been robbed !" ("Appelle la police, tu as été volé !", ndlr) en réponse à la vidéo de la vague en question, postée par Slater lui-même sur sa page Facebook. Face à l'ampleur de la polémique, la discussion s'est invitée à la table de la World Surf League (WSL), organisatrice du World Tour. Peter Mel et Strider Wasilewski ont ainsi alimenté un vif débat pour savoir si la note de Kelly Slater était méritée. Si le "mouvement incomplet" a été relevé par ces experts, la note leur paraît assez sévère. "Cela aurait pu valoir un 6…", a tout de même lâché Peter Mel, plutôt en phase avec les critères des juges. On vous laisse faire votre propre opinion avec la vidéo de la vague ci-dessus. À lire aussi : Kelly Slater, John John Florence, Mick Fanning et Jeremy Flores à Banzai Pipeline.