Jean-Frédéric Chapuis : ''Pas de gros objectifs cette saison en ski cross'', interview exclu (vidéo)

Ecrit par

La coupe du monde de ski cross 2015 s'ouvre aujourd'hui à Nakiska au Canada avec les qualifications ce soir et les finales demain. L'occasion pour meltyXtrem de rencontrer notre champion olympique Jean-Frédéric Chapuis, blessé durant plusieurs mois et qui rechaussera les skis ce week-end. Comment aborde-t-il cette nouvelle saison ? La réponse en vidéo !

'' Pas de gros objectifs cette saison '' : voilà ce que nous a affirmé Jean-Frédéric Chapuis lorsque nous l'avons rencontré dans le cadre de la présentation des équipes de France de ski et snowboard à Paris. En raison d'une blessure au genou qui s'est manifestée fin mai, le champion olympique des Jeux de Sochi a dû revoir sa préparation cet été. Les skis, il a pu les rechausser il y a déjà plusieurs semaines, mais le natif de Bourg-Saint-Maurice a encore un long chemin devant lui avant de retrouver 100% de son niveau. Il avait clôt la saison dernière sur une victoire en coupe du monde à La Plagne. Cette fois, l'athlète devra revoir ses ambitions à la baisse. Il le dit d'ailleurs lui-même, cette année sera l'occasion de se remettre doucement de son problème au genou.

Jean-Frédéric Chapuis : ''Pas de gros objectifs cette saison en ski cross'', interview exclu (vidéo) - photo
Jean-Frédéric Chapuis : ''Pas de gros objectifs cette saison en ski cross'', interview exclu (vidéo) - photo
Jean-Frédéric Chapuis : ''Pas de gros objectifs cette saison en ski cross'', interview exclu (vidéo) - photo

Pourtant, Jean-Frédéric Chapuis avaient deux objectifs : le général de la coupe du monde et les championnats du monde. Il verra donc au fur et à mesure des épreuves s'il peut atteindre ces desseins. Nul doute que ce battant créera encore la surprise cette année ! En attendant, vous pourrez voir Jean-Frédéric Chapuis lors des qualifications ce vendredi 5 décembre pour le coup d'envoi de la coupe du monde de ski cross à Nakiska au Canada. Les finales auront lieu demain ! À lire également : Jean-Frédéric Chapuis, "J'ai connu quatre mois de galère" (interview exclu).