Jérémy Flores : "Je veux gagner le Quiksilver Pro France" (1/2) (interview exclu)

Ecrit par

Jérémy Flores disputera à partir du 6 octobre le Quiksilver Pro France 2015. De retour au top cette saison, le surfeur français était de passage à Paris. meltyXtrem l'a rencontré.

Jérémy Flores revit cette saison. En galère l'an dernier sur le World Tour, le Français a retrouvé les sommets du classement mondial (il est huitième) et a renoué avec la victoire en s'imposant sur le spot de Teahupoo à l'occasion du Billabong Pro Tahiti 2015. Alors qu'il surfera à domicile sur le Quiksilver Pro France 2015 à partir du mardi 6 octobre, Jérémy Flores était de passage à Paris pour l'inauguration de l'exposition Big Waves Riders of Hawaï, ouverte au public jusqu'au 10 octobre à la galerie Joseph. L'occasion pour lui de répondre aux questions de meltyXtrem. Son retour au top, ce qu'il a changé, ses objectifs à Hossegor ou encore sa vision sur le dénouement de la saison, Jérémy Flores n'a évité aucun sujet.

On est là à une exposition consacrée aux grosses vagues. C'est un côté du surf qui t'attire ?

Le surf de grosses vagues c’est assez légendaire. Cela demande beaucoup de courage. Ce sont des gens que j’admire. Pourquoi pas un jour me lancer dans les grosses vagues. Quand j’en ai l’occasion j’essaie. Après, avec les compétitions sur le Tour, on ne peut pas trop prendre de risques.

La saison dernière tu étais en galère sur le Tour, cette saison tu es huitième mondial, tu as gagné à Teahupoo... Qu'est-ce qui a changé ?

L’année dernière j’avais déjà un meilleur état d’esprit, j’avais déjà changé même si mes résultats ne l’avaient pas montré. J'avais déjà adopté un meilleur rythme de vie, beaucoup plus sain. J’ai changé ma nutrition. Et surtout j’ai un état d’esprit beaucoup plus positif. Je me suis remis dans la tête que c’était ma passion avant d’être mon job. C’est ce que j’avais un peu oublié ces dernières années. Et cette saison, les résultats ont suivi et le travail a payé.

Tu as la sensation que cette saison représente le début d’une deuxième carrière ?

Oui un peu je pense. Dans le sens où je vois les choses différemment. Je ne suis plus le petit jeune mort de faim qui a tout à prouver. J’ai déjà beaucoup prouvé. Maintenant je veux juste me prouver à moi-même que je suis capable de battre les meilleurs du monde et de faire partie des meilleurs. C’est plus un challenge personnel.

Jérémy Flores : "Je veux gagner le Quiksilver Pro France" (1/2) (interview exclu)

Après t'être imposé à Teahupoo tu as été sorti au round 3 du Hurley Pro 2015 par Adrian Buchan. Une petite décompression ?

C’était une compétition où la chance n’a pas été de mon côté. Je ne peux pas m’en vouloir, je suis plutôt satisfait de ma performance, de mes choix… On n'a tous les deux pas eu trop d’opportunités, je ne pouvais pas faire mieux, lui non plus. C’est allé dans son sens. C’est quelque chose que j’accepte beaucoup mieux qu’avant et j’espère que pour la prochaine épreuve, ça ira dans mon sens.

La prochaine épreuve justement, c’est le Quiksilver Pro France. C’est une pression supplémentaire de surfer en France ?

C’est une pression supplémentaire, je ne peux pas dire le contraire. Les résultats que j’ai eus en France en sont la preuve. Je n’ai jamais réussi à faire de bons résultats alors que sur toutes les autres étapes, dans le monde entier, j’ai réussi à cartonner au moins une fois. Je me mets une petite pression particulière parce que c’est en France. J’ai envie de bien faire. Je vais essayer de la prendre à la cool cette année, même si je dis ça à chaque fois (rires) !

Tu t'es fixé un objectif ?

Oui, je veux gagner le Pro France. C’est mon rêve. J’en ai réalisé quelques uns en gagnant le Pipe Masters et Teahupoo. Pour atteindre tous mes rêves il faut que je gagne la France. Si un jour ça arrive, je peux mourir heureux !

Restez connectés sur meltyXtrem, la deuxième partie de l'interview exclusive de Jérémy Flores arrive dimanche !