Jérémy Flores : "Mick Fanning est un cran au-dessus" (2/2) (interview exclu)

Ecrit par

Alors que le Quiksilver Pro France 2015 débute mardi, Jérémy Flores a répondu en exclusivité aux questions de meltyXtrem lors de son passage à Paris. Deuxième partie !

Après quelques saisons galères, Jérémy Flores retrouve cette année les sommets du surf mondial. Vainqueur de l'étape tahitienne du World Tour sur le spot de Teahupoo, le Français s'apprête, à partir de mardi, à disputer le Quiksilver Pro France. De passage à Paris pour l'inauguration de l'exposition Big Waves Riders of Hawaï, à la galerie Joseph, il s'est confié en exclusivité à meltyXtrem. Samedi, dans la première partie son entretien, Jérémy Flores était revenu sur les changements opérés dans sa vie depuis quelques temps, sa vision différente du surf et son rêve de victoire sur le Quiksilver Pro France. Ce dimanche, le Réunionnais aborde les événements marquants de la saison comme la victoire de Johanne Defay sur le Vans US Open 2015 ou l'attaque de requin de Mick Fanning à J-Bay. Il se risque également à un pronostic sur l'identité du futur champion du monde.

Tu soutiens financièrement Johanne Defay depuis son arrivée sur le World Tour en 2014. Cette année elle a décroché une victoire historique à Huntington Beach et pourtant les sponsors ne semblent toujours pas s'intéresser à elle...

C’est incompréhensible dans le sens où c’est une fille qui a travaillé dur pour arriver où elle est. Elle se qualifie sur le World Tour, c’est la seule Française et les sponsors ne suivent pas alors qu’il y a de grandes marques en Europe et en France. C’est une fille très mignonne, qui a un talent fou, elle l’a prouvé en gagnant à Huntington. Elle fait partie des meilleures mondiales donc elle mérite d’être soutenue et j’espère que cela va arriver pour elle.

La saison a également été marquée par l'incroyable attaque de requin sur Mick Fanning en finale du J-Bay Open. Blessé, tu n'étais pas présent sur place mais quelle a été ta réaction quand tu as vu ça ?

J’ai regardé ça en live, ça me plaisait. Le niveau était dingue. Et quand j’ai vu l'attaque, je n'en ai pas dormi pendant des jours, surtout que Mick Fanning est un super pote. Il a eu énormément de chance et le bon reflex de mettre la planche entre le requin et lui. J’en sais quelque chose, j’ai perdu des potes à la Réunion. On s’estime heureux quand on voit ça.

Vous n'êtes que deux Français sur le World Tour, Michel Bourez et toi. Quelle est votre relation ?

Ouais, Michel c’est un super pote. Il a eu une année incroyable l’année dernière. Cette année malheureusement, il a eu quelques blessures donc c’est un peu plus compliqué. On se respecte beaucoup, on a eu des belles séries ensemble et on se tire la bourre. En dehors de l’eau on est très proche.

Jérémy Flores : "Mick Fanning est un cran au-dessus" (2/2) (interview exclu)

Quelle est l'ambiance entre les meilleurs surfeurs du monde ? Tout le monde s'entend bien ou certains ne peuvent pas se supporter ?

Il y a des rivalités. Tout le monde se respecte c’est sûr parce que le niveau et le talent qu’il y a est de plus en plus élevé. J’ai plus d’affinités avec certains qu’avec d’autres. Mais en règle générale tout le monde s’entend bien. C’est sûr qu’il y a des clans, les Brésiliens d’un côté, les Australiens de l’autre, les Américains…

Le surf aux Jeux Olympiques c'est quelque chose qui te fait rêver ?

Ouais ce serait énorme. Quand je vois des sports qui sont aux JO et qui ne sont pas très excitants je me dis que le surf a facilement sa place. Malgré le fait que ce ne soit pas dans l’océan mais dans une piscine à vague, ce serait fabuleux et génial à regarder. Donc évidemment je suis pour à 100%.

A trois étapes du termes de la saison, ils sont encore cinq à pouvoir légitimement prétendre au titre mondial (Mick Fanning, Adriano de Souza, Filipe Toledo, Owen Wright et Julian Wilson, ndlr). Qui vois-tu s'imposer cette saison ?

Je verrais bien Mick Fanning gagner. Il surfe mieux que jamais. Pour moi c’est le plus puissant, le plus stylé. En terme technique, de niveau, c’est Fanning. Pour moi il est un cran au-dessus.

Un dernier mot pour tes fans ?

Je remercie tous ceux qui me suivent. Je me rends compte qu’il y en a beaucoup parce que malgré les quelques années noires que j’ai eues, j’ai continué à avoir énormément de soutien. Les gens ne m’ont jamais lâché. Donc le fait de revenir cette année, c’est un peu à grâce à eux.