Jules Bianchi : La Formule 1 à Melbourne avec le pilote Marussia

Ecrit par

La nouvelle tombe il y a deux semaines, Jules Bianchi est le quatrième Français à s'élancer sur la grille de départ. À quelques jours de son premier Grand Prix, zoom sur sa préparation avec la Team Marussia.

Fin février, à la surprise générale, la Team Marussia annonce qu'elle titularise le jeune Français Jules Bianchi. Tout s'accélère pour le pilote français qui doit se hâter dans sa préparation. Après une courte session d'essais à Barcelone, Jules Bianchi se rend à Banbury en Angleterre, fief du Centre Technique de l'écurie Marussia. Pour la première fois, il rencontre l'équipe qui l'accompagne cette saison : " c'est quelque chose de magique, je suis vraiment content d'être ici. J'essaye de travailler au maximum avec l'équipe, d'apprendre à connaître toutes les personnes. Je réalise que je suis en train de préparer ma première course en Formule 1 donc c'est quelque chose de spécial ". Malgré sa joie, Jules Bianchi fait preuve de beaucoup de sagesse : " c'est super pour moi de pouvoir arriver à l'étape finale de ma carrière même si je sais qu'il reste beaucoup à faire. D'arriver en Formule 1 c'est bien mais je sais qu'il va falloir que je travaille très dur pour y rester. C'est très dur d'arriver en Formule 1 mais c'est très facile de pouvoir repartir aussi vite. Il faut vraiment travailler dur et rester la tête froide ".

Jules Bianchi : La Formule 1 à Melbourne avec le pilote Marussia

Après un débrief sur ses essais de Barcelone, Jules Bianchi travaille avec le simulateur. De retour chez lui pour s'entraîner, le Français entame un petit régime. Pilote de dernière minute pour Marussia, il a quelques petits kilos à perdre pour conduire sa monoplace, à cause du poids du casque. Hier Jules ne cache pas sa joie sur son twitter officiel : " bien arrivé en Australie. Bel endroit, impatient ! ". L'ambition de Jules pour la saison reste modérée : " l'objectif ce sera de progresser tout au long de l'année, d'engranger de l'expérience. On sait très bien qu'on va avoir du mal à aller se battre avec les autres équipes puisqu'on a beaucoup moins de budget. On sait que ce sera compliqué mais on va essayer de faire au mieux. Pourquoi pas battre Caterham ". Idéalement, Jules aimerait marquer un point dimanche à Melbourne.

Jules Bianchi : La Formule 1 à Melbourne avec le pilote Marussia

L'équipe Marussia semble tout à fait satisfaite de son jeune poulain. Le directeur technique témoigne : " on est super content des progrès qu'on a fait depuis l'arrivée de Jules. Même si on ne sera pas à 100 % à Melbourne, on le sera sûrement pour les Grands Prix suivants ". Pour John Booth le Président de Marussia, " un garçon de 23 ans comme lui devrait être tout excité de devenir pilote de Formule 1. Lui non, il reste calme et nous apporte de bons commentaires ". Travailler dur, progresser, une expérience magique, voilà les maîtres-mots du jeune Français. Jules Bianchi pour qui " les choses arrivent pour une raison ", paraît confiant avant sa première grille de départ en Formule 1. À lire aussi : la reprise de la saison en Formule 1.

Jules Bianchi : La Formule 1 à Melbourne avec le pilote Marussia
Jules Bianchi : La Formule 1 à Melbourne avec le pilote Marussia