Kai Lenny : "J'aimerais remporter l'Indoor de France !" (exclu)

Ecrit par

Le windsurfeur hawaiien Kai Lenny sera une des stars de l'Indoor de France 2016 à Paris les 1er et 2 avril. Il a accordé une interview exclusive à meltyXtrem avant ce rendez-vous.

À la cool ! C'est un peu la manière dont Kai Lenny (23 ans) a répondu aux questions de meltyXtrem en marge de l'Indoor de France 2016 qui se déroulera à l'AccorHotels Arena de Paris les 1er et 2 avril. Pour le grand retour de la compétition windsurf dans la capitale, l'Hawaiien ne se met pas de pression mais assure qu'il se verrait bien remporter le contest dans sa catégorie. S'il n'a jamais eu l'opportunité d'évoluer dans des conditions indoor, Kai ne se prend pas la tête et compte bien prendre ses marques rapidement dans l'enceinte parisienne. Il a pris le temps d'évoquer son style de vie, ses plus grosses sessions ou encore les riders qui l'ont inspiré. Sans oublier son rôle de modèle pour la jeune génération qui pousse derrière lui. Car malgré son jeune âge, Kai Lenny fait déjà figure de référence depuis longtemps dans le milieu du windsurf, du kitesurf et du paddle. Entretien exclusif avec le rider Nike, Hurley, Red Bull... Bref la crème de la crème ! À lire aussi : Indoor de France 2016 : Programme détaillé de la compétition windsurf à Paris.

Kai Lenny : "J'aimerais remporter l'Indoor de France !" (exclu)

L'Indoor de France 2016

"Je ressens de l'excitation car je n'ai jamais participé à une compétition de ce genre, dans des conditions indoor. J'imagine que ce sera très différent de ce que je connais avec l'océan. On va avoir des rampes, des fans tout autour de nous, je suis curieux de découvrir tout ça et je pense que je vais être surpris. J'ai l'habitude d'avoir de l'espace devant moi, énormément d'eau, un vent plus consistant. Là, ce sera une simple piscine… Ce sera cool mais clairement différent. Il me faudra m'adapter très rapidement à ce contexte. Ce n'est pas possible de s'entraîner pour ces conditions car il n'existe pas d'autres compétitions de ce genre. J'ai essayé de trouver un contexte un peu similaire à Maui mais rien ne remplace ce que je vais trouver à Paris. Alors j'ai regardé quelques vidéos pour habituer mon cerveau à évoluer dans une salle."

Kai Lenny : "J'aimerais remporter l'Indoor de France !" (exclu)

Déjà un modèle

"Je suis toujours aussi motivé que lorsque j'ai débuté. La seule différence est que je vois désormais mieux où je veux aller en tant que sportif de haut niveau. Je veux remporter d'autres titres, rider les plus grosses vagues, innover dans ma discipline et ne jamais arrêter (rires) ! Je me vois faire la même chose dans dix ans. Sûrement à un autre niveau mais j'espère continuer, je ne pense pas au nombre de titres que je pourrais gagner mais plutôt aux différentes options qui me permettraient de rester dans mon sport, même en dehors des compétitions."

"Robby Naish a été une énorme source d'inspiration pour moi, il est comme un mentor. Il y a eu aussi Laird Hamilton. Je connais Antoine Albeau, un mec très cool et gentil, un vrai champion du monde. Thomas Traversa aussi. Je m'entends à les retrouver ici à Paris et ce sera un contest vraiment fun."

Plus belle la vie !

"Je vis clairement une vie de rêve ! Je n'ai que 23 ans et je pense que tout le monde voudrait vivre cette existence. Je vais à l'océan tous les jours, j'ai des sponsors, de grosses entreprises comme Nike ou Hurley qui me suivent. Je n'aurais jamais imaginé cela plus jeune. Le plus cool est de voir des jeunes qui souhaitent vivre les mêmes expériences, avoir le même style de vie. C'est quelque chose que tu ne peux pas acheter. J'ai conscience d'avoir eu de la chance dans ma vie. J'essaie vraiment d'être la meilleure personne possible par rapport à la jeune génération, je suis entouré de bonnes personnes et c'est important pour moi de transmettre ce que je peux pour essayer de rendre meilleurs ceux qui vivent autour de moi."

Kai Lenny : "J'aimerais remporter l'Indoor de France !" (exclu)

Destination Hawaii

"Quand tu grandis à Maui, tu es au meilleur endroit pout pour pratiquer tous les sports de glisse aquatique comme le surf, le windsurf, le kitesurf ou le paddle. Cela m'a aidé à aimer ce que je fais aujourd'hui et comprendre qui je suis. Je suis un pur produit de mon environnement. C'est ma maison et c'est là-bas que j'arrive le mieux à m'exprimer en tant que sportif."

"Je connais John John Florence, il est fantastique, un des meilleurs surfeurs sur tous les types de vagues ! Tout ce qu'il a à faire maintenant, c'est de remporter le titre mondial car il en a les capacités. Nous les Hawaiiens, on peut surfer toute l'année sur de belles vagues, on est très relax et on partage tous un style de vie vraiment particulier. On sait mettre de l'intensité en compétition mais en dehors, on est toujours très détendu et c'est ce qui nous permet de bien grandir !"

Les grosses vagues

"Toutes les sessions de grosses vagues sont effrayantes mais je crois que Jaws était la plus impressionnante car elle était tellement énorme ! Quand tu tombes, tu ne sais pas quand tu t'en relèveras. Tu es sans cesse sur le fil du rasoir. J'ai eu la chance de surfer la plupart des grosses vagues de la planète mais j'aimerais bien retourner à Teahupoo, Nazaré ou Belharra. Il y en a tellement !"

Et en 2016 ?

"Cette saison, je vise le titre de champion du monde en paddle, j'aimerais bien remporter de gros events, comme l'Indoor de France en fait partie. Mais avant tout, je veux juste surfer de grosses vagues (rires) ! Et puis, j'ai un projet de film que j'aimerais terminer dans l'année, je ne sais pas encore quand il sortira mais je voudrais le poursuivre."