Kelly Slater : "C’est le pire début de saison de ma carrière"

Ecrit par

Kelly Slater, a un début de saison très compliqué. Treizième au classement mondial avant le début du Fiji Pro 2015, il revient sur ses doutes du début de saison.

C’est le surfeur le plus titré de tous les temps. Kelly Slater est depuis longtermps entré dans la légende avec onze titres de champion du monde de surf (entre 1992 à 2011). En 2014, il termine quatrième au classement mondial. Pourtant, l'Américain de 43 ans connaît un début de saison très difficile avec notamment deux treizième places sur le Quiksilver Pro Gold Coast et le Oi Rio Pro. Il occupe d'ailleurs la même place au classement général du World Tour. Il le reconnait lui-même lors de cette interview donnée ce week-end à Fidji pendant les days off : "Ça ne me dérange pas d’en parler. C’est le pire début de saison de ma carrière." Une réalité à laquelle le Floridien est sans cesse rappelé : "C’est comme ça, il y a des gens qui me le rappelle en permanence, c’est ça qui me donne envie de me relancer dans la course, ce qui me donne la motivation. Si ce n’était pas le cas, ce ne serait pas la peine de continuer en compétition. Il est vrai que les commentaires sur les réseaux sociaux peuvent t’entraîner dans un mauvais état d’esprit au lieu de te remettre en selle." Kelly revient aussi sur son année 2014 : "L’année dernière, j’ai fait quelques quarts de finale mais je n’ai pas pu barrer la route de Medina alors que je pensais vraiment que c’était mon année. Je n’étais pas en phase avec mon surf comme je l’avais été ces 20 dernières années. Les résultats sont les symptômes de ton état d’esprit du moment."

Alors que le Fiji Pro 2015 est toujours en attente, Kelly Slater parle de ce spot auquel il est très attaché : "Je suis venu ici pour la première fois en 1993 lors d'un surf trip. C’est un endroit très spécial pour moi avec deux spots différents (Restaurant et Cloudbreak, ndlr) où le vent joue un rôle important à cause de la disposition des îles." Quatre fois vainqueur de la compétition, l’Américain n’est pas venu pour faire de la figuration : "C’est clair que je suis ici pour remporter des gros points dans la course au titre." Il aura fort à faire face à la "tempête brésilienne" dont Adriano De Souza et Filipe Toledo (actuels premier et deuxième du classement général) sont les chefs de file en 2015. Felipe Toledo a d’ailleurs impressionné Slater : "Il a un peu le même parcours que Michel (Bourrez, ndlr) l'année dernière : il arrive de nulle part et remporte deux étapes en début de saison. Felipe a un bon rythme, il est rapide et s’adapte vite. Il a travaillé très dur et son niveau a explosé sur les petites vagues. Ça va être intéressant de voir ce qu’il va faire ici sur de grosses vagues. De Souza a déjà gagné à Rio il y a un an ou deux (en 2011, ndlr) donc ses résultats ne m’étonnent pas." Pas de quoi entamer la confiance de Kelly Slater qui peut espérer se relancer dans le championnat avec une victoire au Fiji Pro : "Je pense que je suis encore capable d’effrayer quelques mecs." À lire également : Kelly Slater : Vidéo teaser du documentaire The Search for Freedom.