Kelly Slater : "Je n’ai plus beaucoup de chances pour le titre de champion du monde"

Ecrit par

Kelly Slater est revenu sur sa belle victoire au round 2 face à Artiz Aranburu et sur ses chances de remporter un 12e titre mondial cette année. L’Américain, sixième au classement mondial, reconnait que la probabilité de coiffer une nouvelle couronne est mince à trois épreuves de la fin.

Hier, Kelly Slater s’est brillamment qualifié pour le round 3 du Quiksilver Pro France 2015. L’Américain a scoré 17,37 dans la troisième série de la journée face à Artiz Aranburu. Le Basque, limité à 1,93 sur l’ensemble de ses deux meilleurs notes n’a rien pu faire contre l’Américain qui a donc tapé du poing sur la table après un premier tour sur lequel il avait été surpris par Brett Simpson. A sa sortie de l’eau, le Floridien de 43 ans est revenu sur sa performance, sur les conditions et sur ses chances de remporter le titre mondial cette année. Une 12e couronne qui le King devra aller chercher sur les trois dernières épreuves de l’année alors qu’il pointe actuellement à la sixième place mondiale à 12 300 points du leader Mick Fanning : " J’ai cru entendre que j’avais obtenu un 8 sur ma première vague et je savais que la seconde serait à peu près aussi bonne mais c’était en fin de série. Il n’y avait pas énormément d’opportunités et le courant était énorme. Les conditions étaient impeccables mais il y a vraiment beaucoup d’eau et ce n’est pas encore très clean. Je n’ai plus beaucoup de chance pour le titre de champion du monde, il faudrait que les gars devant moi passent vraiment à côté et c’est assez improbable. Je vais d'ailleurs bien regarder les prévisions pour la prochaine étape au Portugal. Si ce n'est pas énorme, il est possible que je loupe l'étape et me concentre sur mon physique " A lire aussi : Quiksilver Pro France 2015 : Tableau du round 3, Jérémy Flores face à Michel Bourez.

Kelly Slater : "Je n’ai plus beaucoup de chances pour le titre de champion du monde"

La série de Kelly Slater face à Aritz Aranburu hier

Kelly Slater : "Je n’ai plus beaucoup de chances pour le titre de champion du monde"