Kevin Rolland : "La plus belle finale de ma carrière à Tignes !" (exclu)

Ecrit par

Récent vainqueur de la coupe du monde de ski freestyle en halfpipe, Kevin Rolland est revenu pour meltyXtrem sur sa saison exceptionnelle, avec notamment l'apothéose lors du SFR Freestyle Tour à Tignes.

Travail accompli, et très bien accompli même ! En remportant la semaine dernière l'étape du SFR Freestyle Tour 2016 à Tignes (la manche faisait partie du calendrier de la coupe du monde de ski freestyle en halfpipe), Kevin Rolland a bouclé sa saison en glanant le gros globe de cristal de la discipline, un de ses objectifs annoncés. Forcément, le skieur de La Plagne tire un bilan positif de cette saison qui l'a également vu décrocher la médaille d'or sur les X Games disputés à Aspen (États-Unis) en janvier. Au moment de clore le chapitre des compétitions et d'ouvrir celui du tournage d'un court-métrage, Kevin Rolland (26 ans) est revenu pour meltyXtrem sur les moments forts des derniers jours, avec notamment son run de folie claqué à Tignes et noté 95,80/100 ! L'occasion également d'évoquer les prochaines ambitions du rider et l'horizon 2018 qui se profile avec les Jeux Olympiques et le projet associatif Sports Emotion ("En tant que parrain de l'association ELA, on propose une action caritative Belambra le 22 avril avec une vente aux enchères pour une session de ski freestyle avec moi aux Arcs.") Mais le jeune homme préfère ne pas se précipiter pour mieux parvenir à ses fins. Entretien ! À lire aussi : SFR Freestyle Tour 2016 : Kevin Rolland remporte le globe de cristal ! (vidéos)

La saison 2015/2016

"L'analyse est très positive puisque mon objectif en début de saison était de remporter une médaille d'or aux X Games et de gagner le gros globe de cristal. J'ai donc réussi les deux. S'il faut trouver le point négatif de la saison, c'était l'épreuve des X Games à Oslo (il termine 6e, ndlr), c'est le seul des trois objectifs que je m'étais fixés qui n'a pas été atteint. Là-bas, le pipe était un peu différent par rapport à ce que j'ai l'habitude de trouver, et j'ai moins réussi à m'adapter que les autres. J'ai été moins bon tout simplement et à ce niveau ça ne pardonne pas. Mais le bilan est très bon !"

Kevin Rolland : "La plus belle finale de ma carrière à Tignes !" (exclu)

La finale de la coupe du monde à Tignes

"C'était assez stressant car c'était la dernière étape, on voulait tous bien faire, il y avait beaucoup d'enjeux. Une semaine avant, j'ai été averti que deux bus pleins de supporters allaient venir pour m'encourager et nous étions un peu plus médiatisés, nous les Français. Cela apporte du stress. Et puis j'ai connu des soucis lors des qualifications puisque j'étais dans la souffrance, j'ai même failli ne pas me qualifier ! Et derrière, je crois que c'est ma plus belle finale depuis que je fais de la compétition… On a eu de la chance d'avoir un pipe monstrueux, les shapers ont réalisé un très gros boulot. On s'y sentait en sécurité donc on pouvait laisser glisser. Ma stratégie était d'aller le plus haut sur la compétition. Bien sûr, les tricks étaient importants mais j'avais surtout misé sur la hauteur."

Et maintenant ?

"Je n'ai pas beaucoup de repos car je suis parti sur un projet de court-métrage qui va me mobiliser jusqu'à la fin de la saison entre les repérages, le shape et la ride. C'est une deuxième partie de saison qui débute, avec un stress différent… Bien sûr, on a le temps devant nous mais c'est plus fatigant que la compétition. On va faire ça sur le domaine du Paradiski. Après, je prendrais des vacances, sûrement deux semaines au soleil avec de l'eau turquoise (sourire)."

Kevin Rolland : "La plus belle finale de ma carrière à Tignes !" (exclu)

Les Jeux Olympiques en tête ?

"L'or sur les JO, c'est LE titre que je recherche car j'ai déjà gagné les X Games, les coupes du monde, les globes de cristal ou le Dew Tour. Les Jeux, je n'y ai participé qu'une seule fois et c'est mon objectif à l'horizon 2018 de remporter le plus beau métal, bien sûr (il avait obtenu le bronze en 2014 à Sochi) ! Mais je crois que c'est encore un peu trop tôt pour y penser. Cela va devenir mon but principal mais quand il va falloir penser à la compétition, je vais me focaliser sur ce qui m'attend en 2017 avant tout. Je ne veux pas trop me projeter car la confiance vient avec les bons résultats sur tous les contests auxquels je participe. Si j'arrive en confiance aux JO, ce sera plus facile ! En 2014 par exemple, je n'avais pas beaucoup gagné avant d'arriver à Sochi. Maintenant que je sais que je peux gagner, je vais essayer de rester à ce niveau jusqu'en 2018."

Kevin Rolland : "La plus belle finale de ma carrière à Tignes !" (exclu)

Son nouveau matériel

"Mes résultats cette saison prouvent que Völkl me fournit du très bon matériel, j'ai vraiment de la chance pour cela ! On a bien travaillé la base de mes skis, j'ai un contrat qui court sur trois ans et je ne peux pas être plus content de faire partie de la compagnie."