Kilian Jornet : "Très déçu de la décision de l’ISMF"

Ecrit par

Si Kilian Jornet a remporté l’individuelle de la coupe du monde de ski alpinisme sur l’étape italienne d’Albosaggia, l’Espagnol n’a pas apprécié de voir la fédération internationale le classer en tête alors qu’il était arrivé main dans la main avec Michele Boscacci.

C’est une première place que Kilian Jornet aurait probablement voulu ne jamais voir… Ce week-end, si l’Espagnol était officiellement déclaré vainqueur de l’individuelle de la coupe du monde de ski alpinisme d’Albosaggia en Italie, Kilian estimait quant à lui qu’il aurait dû être classé premier ex-aequo avec l’Italien Michele Boscacci. Les deux hommes ayant passé main dans la main la ligne d’arrivée sans sprinter, mais départagés finalement par la photo finish (Jornet étant déclaré vainqueur pour 81 millièmes d’avance sur Boscacci). Sur sa page Facebook, l’Espagnol a expliqué les raisons de sa colère : "Très très déçu de la décision de l’ISMF (la fédération internationale de ski alpinisme) à propos du podium de samedi. J’ai eu la surprise de constater que j’étais seul en première position et Michele était classé deuxième. Nous avons terminé main dans la main."

Kilian Jornet : "Très déçu de la décision de l’ISMF"

"Après une course longue et technique et particulièrement disputée, nous sommes arrivés ensemble sur la dernière section. Une grosse pente à faire à pieds sur de l’herbe glissante. Nous avons donc décidé de terminer ensemble parce que nous étions d’accord sur le fait qu’un sprint sur ce type de terrain pouvait être très dangereux. Nous préférions arriver entier à l’arrivée plutôt que nous battre pour la victoire. Si les conditions nous avaient permis de nous bagarrer jusqu’au bout, nous n’aurions pas terminé main dans la main. Mais les juges ont quand même tenu à nous départager au millième. En tant qu’athlète, nous croyons au fair-play dans le ski alpinisme, mais pas l’ISMF. Très déçu de la direction que prend ce sport." Sur le podium (photo ci-dessus), Kilian a tenu à placer l'Italien au centre, pour montrer son désaccord avec la décision de la fédération internationale. A noter que Kilian n'a pas participé au sprint le lendemain, jouant pour l'occasion le photographe sur l'épreuve (sur laquelle Boscacci terminait à la sixième place). A lire aussi : Kilian Jornet impérial sur la coupe du monde de ski alpinisme de Font Blanca ! (résultats et vidéos).