Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense

Ecrit par

Plus de 5 000 coureurs se sont élancés le week-end dernier pour le 10 Km La Noctambule. De Courbevoie à Puteaux en passant par les tours de La Défense, meltyXtrem a pu se mesurer à ce parcours "by night" entre colliers fluorescents, records perso et évanouissements à l’arrivée…

Une marée jaune au son de Van Halen qui s’élance pour 10 km à travers la nuit avec les tours de La Défense en toile de fond. Bienvenue Boulevard de la Paix à Courbevoie, au départ de la deuxième édition du 10 km de La Noctambule, course de nuit organisée par l’agence Infiniment Sport, qui se disputait le samedi 19 septembre. Pour la bonne cause (10 000 euros ont été reversés à Sidaction), un peu plus de 5 000 furieux avaient fait le pari de terminer (plus ou moins rapidement) les 10 000 mètres d’un parcours plutôt roulant, qui se terminait sur l’île de Puteaux. Si la mode est aux courses à obstacles dans la boue, La Noctambule met en avant son cadre nocturne original pour une épreuve organisée un samedi soir à 21h. Le programme des coureurs habitués est forcément chamboulé par ce départ "by night".

Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense

Toute la journée, ceux qui visent leur record sur la distance, ont cogité plus qu’à l’habitude : " Je tourne en rond depuis que je me suis réveillé explique Nicolas qui s’est inscrit sur cette deuxième édition de La Noctambule. Heureusement que j’ai bossé un peu ce matin pour ne pas trop gamberger. Déjà que je ne tenais plus en place l’après-midi… " précise le runner, venu casser son temps de référence sur la distance et qui y parviendra après 42’17’’ d’effort. Joli perf’ d’autant que la deuxième partie de course offrait quelques petites montées parfaites pour casser les pattes. Certains maudissent encore ce Pont de Puteaux placé quelques centaines de mètres avant l’arrivée. " J’ai sprinté en pensant que c’était l’arrivée explique Clara qui participait à la course après une soirée bien arrosée la veille, mais j’ai vite déchanté quand j’ai vu qu’il en restait encore. " Un profil de coureur bien représenté sur cette course, venu à Courbevoie tâter l’expérience d’une course de nuit et terminer un 10 km, ce qui est loin d’être une sinécure pour certains qui auront oublié d’aller faire un tour aux entraînements d’avant-course, étalés sur le mois précédent et proposés par les organisateurs.

Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo

" Le profil du parcours, ça allait encore, souffle Clara, qui ressent encore quelques courbatures, trois jours après la course. Mais, c’est surtout aller au bout de la distance qui était difficile ". Les 10 km seront finalement avalé en 1h17 pour elle et une fin en boulet de canon à " presque s’évanouir à l’arrivée ". Devant, loin devant, les meilleurs coureurs seront passés en coup de vent, le temps de les croiser rapidement sur le tracé, remontant une petite pente qui nous attendait quelques kilomètres plus loin. A cette allure, pas le temps de distinguer Riad Guerfi, vainqueur chez les hommes en 31’31’’. Le champion de France du 10 000 m en 2013 et 2015 terminera 10 secondes devant une autre pointure, Hamid Belhak, vainqueur de l’Eco Trail 2011 de Paris. 15 minutes après les deux hommes, on coupe à notre tour cette ligne d’arrivée.

Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo

Les jambes font mal évidemment, mais le confort des Ride 8 de Saucony que l’on porte ce jour-là, fait oublier les aspérités de la route et le kilométrage. Les couleurs flashy de la chaussure américaine s’inscrivent d’ailleurs parfaitement dans le paysage coloré de la Noctambule. Au départ, des tortues et autres crocodiles en bouées gonflables sont balancés en l’air et passent de sas en sas. Chacun a droit à un bracelet lumineux et une ceinture à LED alors que des colliers fluorescents sont arborés par la plupart des concurrents. Ce qui n’était que des accessoires visuels deviennent, une fois dans le tunnel de la mi-parcours, des repères dans la nuit. Car si le son de cette zone sensation rappelle celui d’une boite de nuit, la pénombre nécessite de se guider avec le peu de repères que l’on a devant soi à ce moment de la course. Sur le côté, ça se mélange entre un public venu soutenir le papa, la maman ou le pote et d’autres apprêtés pour partir en soirée et qui maugréent contre ce " gros bordel " qui les empêche de sortir la voiture… La soirée se termine devant les food trucks et le DJ qui tente de faire danser ceux qui ont encore des jambes. Et certaines avaient visiblement gardé des forces pour la piste de danse... A lire aussi : Le 10 km La Noctambule : Best of photos et vidéos de la course à La Défense.

Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo
Le 10 Km La Noctambule : On a terminé la course de nuit à La Défense - photo