Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron

Avec près de 4 000 km de côte et des montagnes qui culminent à plus de 6 000 mètres d’altitude, le Chili offre un paysage de contrastes idéales pour les sports extrêmes. Le snowboardeur David Carrier-Porcheron l’a vérifié avec deux surfeurs.

Avant que la saison commence, la le Chili ouvrent habituellement la saison de ski freeride. Ces montagnes font partie des rares de l’hémisphère sud ce qui incitent les Européens et Américains à aller chercher de bonnes conditions pendant l’intersaison. Il faut dire qu’avec la Cordillères des Andes étalées sur presque toute la longueur du pays, les reliefs ne manquent pas. Mais l’Océan Pacifique n’est jamais loin et dans un pays où les plaines littorales sont rares, il suffit parfois de suivre les pentes des montagnes pour se retrouver les pieds dans l’eau. On exagère à peine, mais le snowboardeur David Carrier-Porcheron est tout de même allé faire un tour en Amérique du Sud. Organisé par The North Face, le Canadien a rencontré là-bas des surfeurs et des skateurs. Il faut dire que DCP est lui-même un rider polyvalent et pratique assidument entre Squamish (Colombie-Britannique), Vail (Colorado) et le Costa Rica du VTT, du snow, du surf et du skateboard.

Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron - photo
Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron - photo
Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron - photo
Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron - photo
Le Chili, entre snowboard et surf avec le rider polyvalent David Carrier-Porcheron - photo