Le Jura, terre de VTT, terre de surprises !

Ecrit par

2 000 km de tracés VTT, de la moyenne montagne de rêve et une GTJ (Grande Traversée du Jura) en tête de gondole, qui fête cette année ses 22 ans. Bienvenue dans le massif du Jura, au commencement des Alpes, là où nous avons passé un week-end, entre sentiers cross-country et bike park enduro, dans les vignobles et la chaleur que nous avait réservés ces jours-là mère nature.

C’est une région sur laquelle le rider confirmé comme le vttiste amateur peut se faire plaisir sur les innombrables singles et sentiers qu’elle offre. Invités à découvrir le Jura le temps d’un week-end, on a pu dès notre arrivée, apprécier le spectacle offert par la nature dans une petite rando VTT autour du Château de Siam, à quelques kilomètres au sud de Champagnole. Jacky Marriotte, Président de l’office de tourisme de Jura Monts Rivières, sait vendre son affaire et les arguments de celui qui est aussi organisateur de la Tram ‘jurassienne (randonnées pédestres, VTT, VTC et cyclo le 28 et 29 juin) font mouche quand il nous emmène sur des sentiers qui offrent un panorama splendide sur les montagnes du Jura. Question dénivelé, les plus aguerris seront servis avec les nombreux circuits que propose la région dans cette partie du Haut-Jura. Parmi ceux-ci, on retiendra notamment le Zed Jurassien que l’on a emprunté sur quelques kilomètres. " C’est un circuit qui part de Saint Laurent en Grandvaux explique Jacky. Il offre un tracé de 124 km à effectuer évidemment en plusieurs jours en itinérance, en profitant notamment des nombreux gites que vous trouverez sur le parcours. "

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

Balisé en tant que grand itinéraire à VTT, ce dernier permet notamment d’admirer la superbe vallée de la Saine, certains vignobles comme celui de Pupillin et Arbois ou encore les anciennes Salines royales de Salins inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco depuis 1982. Bref, de quoi en prendre plein les yeux. Et si vous en voulez encore plus au niveau sportif, on vous conseille évidemment la GTJ. Cette Grand Traversée du Jura peut se faire à pied, en vtt, en cyclo, en raquettes, en ski de fond ou à cheval). En VTT, discipline pour laquelle elle a été tracée en 1992 (elle était alors la première traversée VTT de France), elle offre un circuit balisé de 380 km avec un tracé plus sportif dans sa partie nord. De mai à octobre (selon l'enneigement), elle propose un bon dénivelé entre 300 et 1 500 m d’altitude qu’il est possible d’emprunter sur une semaine complète à partir de 450 euros (6 jours / 5 nuits) dans des trips organisés par Jura Tourisme.

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

Mais il y a encore plus difficile avec le "Tour du Jura à vélo sportif". Au programme : 250 km et 3 900 mètres de dénivelé positif pour les cyclos… Oui, plutôt hard, et si vous rencontrez les mêmes conditions que nous lors de notre passage dans le Jura (chaleur écrasante), on vous souhaite bien du courage pour les enquiller. Preuve que même aux portes des Alpes, il y a déjà largement de quoi se faire plaisir, notamment si vous voulez participer à quelques évènements VTT qui sont légion dans le coin : on pense ainsi au Tour de la serre (25 mai cette année), à la Rando tour des lacs (5 juillet) ou au Jura de haut en bas (29 mai). Sur tous ces évènements, plusieurs distances sont au programme allant d’une dizaine de kilomètres jusqu’à 100 km pour le Jura de haut en bas.

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

La région permet aussi aux spécialistes de l’enduro de se lancer sur le nouveau bike park de Longchaumois. On a justement eu l’opportunité de le tester avec le créateur des lieux François Bailly-Maitre. Le rider BMC, cinquième en Ecosse il y a trois semaines lors des Enduro World Series 2014 et 19e à Valloire ce week-end, connait ce terrain comme sa poche et a donc décidé de créer en 2012 un bike park gratuit pour la discipline la plus en vogue du VTT. Ici, pas de remontées mécaniques. C’est à la force du mollet, comme le veut l’enduro, qu’il vous faudra grimper pour profiter des six singles tracés au milieu de la forêt sur lesquels a notamment eu lieu la première édition de l’Endur'Oh Jura l’année dernière. Ce jour-là, on croise entre autres Thibaud et Romain, venus de Lyon pour tester les tracés en grande partie construits par François lui-même et BikeSolutions. Equipés de vélos de DH, les deux jeunes riders restent scotchés au moment où François nous gratifie d’un petit enchainement en descente. " Ça reste accessible à tous et c’est dans cet objectif que j’ai voulu faire ce bike park explique cependant le maitre des lieux. L’objectif, c’est de pouvoir se faire plaisir quelque soit son niveau et de progresser en proposant plusieurs tracés possibles. "

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

Si le semi-rigide est un peu limite ici, le cross-country peut quand même passer si vous n’attaquez pas comme un damné et prenez les échappatoires sur les parties techniques (marches, passerelles…). En tout suspendu, on se faire rapidement plaisir à (tenter) de suivre le rider BMC sur les virages relevés et petits sauts. Mais ce dernier finira par ralentir le rythme dans les montées pour nous permettre de le suivre... Si la fin de journée s’achève avec les jambes déjà dures, on apprécie le moment de détente le soir même au VVF du Mont Fier à Prémanon, dans un cadre idyllique, un peu à l'écart du village. Mais la forêt, à deux pas du centre de vacances se rappelle vite à nous le lendemain matin.

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

Au programme de ce dimanche, grosse journée cross-country avec Loïc, moniteur VTT de La boite à montagne. Un circuit autour de la station des Rousses entre 1 000 et 1 700 m d’altitude. Comme la veille, le soleil tape fort et si le parcours numéro 24 (sur les 75 que propose la station) est assez court (12,5 km), l’effort est intense par cette chaleur, mais on est largement récompensé par la beauté des paysages. On posera même un instant le vélo, le temps de découvrir la grotte du Célary et d’admirer le panorama sur la Combe de Tressus. Cachés sous la forêt, on profite de l’ombre pour accélérer le rythme jusqu’à ce que l’on soit stoppé en pleine descente par trois chevaux visiblement égarés de leur enclos. Le temps d’une caresse et c’est reparti sur les sentiers qui serpentent les vignobles, en lisière de forêts.

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo

L’après-midi, après la planchette comtoise (charcuterie et fromage local) prise chez Janine à Nevy-Sur-Seille, on repart le ventre plein et les kilomètres déjà accumulés sur l’ensemble du week-end se font ressentir, notamment sur une première côte qui est un véritable chemin de croix pour celui qui tente de la faire entièrement sur le vélo. Mais là aussi, le circuit de 14 km (moins cassant que celui du matin) qui tourne autour des vignes du Jura nous en met plein la vue avec une escale qui s’impose à Château-Chalon, village référencé par l’association des Plus Beaux Villages de France et réputé pour la qualité de son vin. A 15h, on pause définitivement le vélo, et les trois heures d’attente pour le TGV à la Gare de Dole ne seront pas de trop pour récupérer. Le Jura, plein les jambes, plein les yeux…

Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo
Le Jura, terre de VTT, terre de surprises ! - photo