Les via ferrata les plus extrêmes au monde

Ecrit par

Ce sont des via ferrata vertigineuses, sur lesquelles il faut avoir le cœur bien accroché pour oser s’aventurer. En Chine, en France en Espagne ou en Malaisie, meltyXtrem a référencé cinq des plus dangereuses, des plus belles et des plus difficiles au monde.

Comme en escalade, il existe des cotations pour mesurer la difficulté d’une via ferrata dont le terme provient du latin et signifie "voie ferrée". De F pour les plus "faciles" (aucune difficulté) à ED pour les parcours "extrêmement difficiles" (" via réservée aux personnes avec de très bonnes qualités physiques sans aucune appréhension du vide " comme l’explique le site laviaferrata.net). En France, on en recense environ 150. On s’est intéressé ici aux itinéraires les plus difficiles au monde. Si tous sont évidemment sécurisés (c’est le principe d’une via ferrata qui s’effectue avec un baudrier), il faut avoir le cœur bien accroché pour se lancer sur certains parcours, dont les noms mettent rapidement dans l’ambiance. Entre "le chemin de la mort" en Chine à la via ferrata Jules Carret en France en passant par la plus haute du monde en Malaisie, voici un petit panel des tracés les plus exigeants de la planète.

Les via ferrata les plus extrêmes au monde - photo
Les via ferrata les plus extrêmes au monde - photo
Les via ferrata les plus extrêmes au monde - photo
Les via ferrata les plus extrêmes au monde - photo
Les via ferrata les plus extrêmes au monde - photo

Via ferrata du chemin de la mort du Hua Shan / Chine

C’est probablement la via ferrata la plus impressionnante. Les photos (ci-dessus) et vidéo (ci-dessous) de ce "chemin de la mort" sont édifiantes… Direction la Chine sur la montagne Hua Shan (2 200 mètres d’altitude) pour une via ferrata extrême qui emprunte des modules (planches de bois) posés ici il y a plus de sept siècles par des ermites taoïstes. La plupart des passages ont été marqués par le temps et certaines planches sont dans un piteux état... Le vide sous les passerelles est vertigineux. La via ferrata chemine entre plusieurs sanctuaires sur cette montagne considérée comme sacrée. Elle s'étend sur plus de 12 kilomètres et offre un dénivelé de 1 000 mètres. Plusieurs chutes mortelles ont déjà eu lieu sur la montagne, notamment sur le passage du Pont Courbé du Faucon sur lequel il est impossible de s'assurer.

Via ferrata de la grotte à Carret / France

Pas besoin d’aller loin pour trouver une via ferrata avec la plus grosse cotation possible. La France en regorge (environ 150 tous niveaux confondus), même s’il faut évidemment se rapprocher des Alpes ou des Pyrénées pour trouver les plus belles (on en recense cependant également en Lorraine, en Auvergne ou même en Normandie). Celle de la grotte à Carret est probablement une des plus difficiles. Classée ED+ (extrêmement difficile), cette dernière est située à une vingtaine de minutes de Chambéry et surplombe la Grotte de Carret. " Réservé aux pratiquants expérimentés, cet itinéraire fait appel à vos qualités physiques avec des passages vertigineux et athlétiques nécessitant une bonne condition " indique le descriptif. Il faut 1h45 pour la réaliser sur les 470 mètres de longueur et 170 de dénivelé.

Via ferrata du Caminito del Rey / Espagne

On peut désormais débattre sur le fait que Caminito del Rey soit réellement une via ferrata. II est vrai que cet itinéraire situé en Andalousie (Espagne), l’était il y a deux ans, avant sa rénovation et sa transformation en chemin pour un investissement total de 5,5 millions d’euros. Désormais sécurisé, El Caminito del Rey ("chemin du roi" en français) est situé à flanc de falaise, dans les gorges d'El Chorro. Construit entre 1901 et 1905 dans le cadre de la mise en fonctionnement de deux barrages hydroélectriques, cette via ferrata surplombe la rivière de plus de 700 mètres sur certaines portions. C’est en 2000 que les autorités ont décidé de la fermer après plusieurs accidents et de la rénover en chemin sécurisé désormais accessible pour tous. Ci-dessous, on a préféré vous dévoiler l’ancienne version, évidemment plus extrême que celle que vous trouverez aujourd’hui si vous vous rendez dans le sud de l'Espagne.

Via Ferrata La Guagua / Espagne

On reste en Espagne mais direction cette fois l’île de Grande Canarie dans l’océan Atlantique pour la via ferrata La Guagua. Très longue (7,5 km) et offrant différents niveaux techniques entre chemins et passages plus difficiles, cette dernière se situe dans le superbe Parque Natural de Tamadaba. " Elle vous teste vraiment, c'est techniquement exigeant, varié et très long explique le spécialiste des via ferrata Robin Van Den Hende dont vous pouvez d’ailleurs retrouver à cette adresse son reportage sur les via ferrata de l’île. Il y a un pont suspendu, une échelle de corde et des fantastiques formations rocheuses. Vous pouvez aussi apercevoir des ruines indigènes lors de la descente. C'est parfait si vous voulez un endroit tropical mais ne voulez pas passez tout votre temps sur la plage. En plus, c'est quelque chose dont peu de touristes ont entendu parler ".

Via ferrata du Mont Kinabalu / Malaisie

Perchée à 3 776 mètres d’altitude sur l'île de Bornéo en Malaisie, c’est la plus haute du monde. La via ferrata du Mont Kinabalu est du genre sportive, même si un itinéraire bis permet de profiter d’un parcours plus facile sur deux ou trois heures. Il s’agit de la première via ferrata construite en Asie en 2007. Elle a été tracée le long des parois de granite du Mont Kinabalu. Pour la voie la plus difficile, il faut compter entre quatre et cinq heures pour effectuer les 1 200 mètres de longueur de la via ferrata (pour 365 mètres de dénivelé positif). Mais la vue au sommet est à ce prix.