Luke Aikins veut réaliser le premier saut en chute libre sans parachute (vidéo)

Le parachutiste américain Luke Aikins souhaite effectuer un saut en chute libre de 7,6 kilomètres d’une manière particulière : sans parachute. Le projet, baptisé Heaven Sent, devrait avoir lieu début 2016.

Le pari incroyable de Luke Aikins. Ce base jumpeur américain envisage le plus grand défi de sa vie : sauter dans le vide… sans parachute. L’Américain de 41 ans travaille sur ce projet depuis plus de six ans maintenant. Pour réussir, il veut installer un filet de décélération de 30 mètres sur 30, maintenu par quatre grues. Une surface très réduite qui nécessite des mois et des mois de préparation (un peu plus de 300 sauts) pour que tout fonctionne correctement. Il disposera d’un GPS et d’indications au sol pour réussir ce saut encore jamais réalisé. Pendant ses deux minutes de chute, qui devraient être diffusées en léger différé sur Internet, il sera équipé d'un masque à oxygène et devra rester le plus vif possible.

Luke Aikins est un base jumpeur très expérimenté. Membre du Red Bull Air Force, il a déjà réalisé plus de 14 000 sauts, depuis plus de 20 ans. Depuis ses premières tentatives à l’âge de 16 ans, il consacre une grande partie de son temps au développement et à la recherche de nouveaux équipements et matériaux pour le vol. Il enseigne également le parachutisme à l’élite de l’armée américaine. Il avait d’ailleurs conseillé Felix Baumgartner pour son saut impressionnant, en octobre 2012, établissant le record de hauteur de chute libre, en s’élançant depuis une altitude de plus de 39 kilomètres. Si Luke Aikins réussit cette chute libre incroyable, il serait le premier à réaliser cet exploit. Par le passé, plusieurs base jumpeurs ou riders ont essayé de sauter sans parachute, notamment Travis Pastrana en 2007. Mais à chaque fois, ils ont été rattrapés par un parachutiste pour atterrir correctement.

Luke Aikins veut réaliser le premier saut en chute libre sans parachute (vidéo)

Avec une tentative aussi spectaculaire, le danger n’est pas exclu. Ce qu’a prévenu un membre de la fédération française de parachutisme au journal Le Parisien :. "Sans rien pour le freiner, il va atterrir dans le filet à une telle vitesse qu'il n'a aucune chance de survie. Il s'écrasera au sol, ça va être de la bouillie. Sans aucun équipement de ralentissement, c'est un pari impossible du fait des lois de la physique." Un ancien champion de chute libre français est, de son côté, moins pessimiste et pense que la tentative est "techniquement faisable" et explique, toujours au quotidien, que "tous les paramètres doivent être au vert". De son côté, l’Américain est confiant mais avoue avoir "quand même peur". Verdict début 2016.. A voir aussi : Tomer Sisley : Son premier saut en base jump le 7 septembre sur Trek (vidéo teaser).