Marathon de Paris 2016 : Revivez l'arrivée du vainqueur Cyprian Kotut en vidéos !

Ecrit par

Cyprian Kotut a franchi en premier la ligne d’arrivée du marathon de Paris 2016. Revivez les 500 derniers mètres du champion Kényan en images sur meltyXtrem.

La rédaction de meltyXtrem vous annonçait ce matin les résultats de cette 40ème édition du marathon de Paris. Une édition placée sous le soleil où près de 54000 coureurs ont pris part à l’évènement parisien. Le Kényan Cyprian Kotut a su maîtriser son allure tout au long de ces 42, 195 km pour ainsi remporter cette édition 2016 en 2 heures 07 minutes et 11 secondes, pulvérisant son record personnel qui était de 2h08’55’’ l’an passé à Milan. Une course qui s’est lancée aux abords du 30ème kilomètre, où les meneurs d’allure ont laissé place à un groupe de huit coureurs susceptible de remporter la victoire. Le groupe de huit atteignant les 1h45’24’’ au 35ème kilomètre s’est ensuite dispersé par une accélération de Gebretsadik à quatre kilomètres de l’arrivée. Et c’est à trois kilomètres du finish, que Cyprian Kotut a placé sa dernière attaque pour arracher cette précieuse victoire devant ses compatriotes Laban Korir (2h07’29’’) et Stephen Chemlany (2h07’37’’).

"Je manque d’expérience, ce n’est que mon deuxième marathon (après Milan l’année dernière), je n’ai pas voulu pousser le rythme" s’exclame Kotut à son arrivée, également vainqueur du semi-marathon de Paris en mars dernier. Le Français Timothée Bommier arrive lui premier Français de l’épreuve : 13ème en 2h15’38’’. "Je n’ai pas encore les moyens de courir en 2h11’ (minima olympique) j’espérais moins de 2h15’ mais si je bats comme aujourd’hui mon record d’une minute à chaque fois, je peux espérer m’en approcher dans quatre ans." explique Bommier à la fin de sa course. Benjamin Malaty termine quant à lui 14ème en 2h16’16’’ tout juste derrière Timothée. "Je valais probablement 2h14’ mais, quand on a un record ici en 2h12’ (en 2013), on veut tenter le truc. Je l’ai payé, pas au niveau cardio, mais musculairement. On fait un sport à la con, qu’est-ce que ça fait mal" concède Malaty sur la ligne d'arrivée. À lire aussi : Marathon de Paris 2016 : Photos et vidéos de la course !