Marie Martinod : "J'ai de l'ambition et les crocs" (interview)

Ecrit par

Présente sur le Ride Her First à Val d'Isère, Marie Martinod est revenue sur sa saison en demi-teinte et a beaucoup parlé d'avenir, alors qu'elle évoque souvent son âge !

Toujours jeune ! Alignée sur le Ride Her First, le show de ski et snowboard freestyle organisé dans le cadre d'Altigliss à Val d'Isère, Marie Martinod est revenue sur sa saison 2015/2016, débutée avec un certain retard à l'allumage mais ensuite plus satisfaisante. Elle a aussi souvent évoqué son âge (31 ans) avec autodérision, elle qui participait à l'événement en compagnie de Tess Ledeux (14 ans) et Coline Ballet-Baz (23 ans). Mais qu'on ne s'y trompe pas, la médaillée d'argent aux Jeux Olympiques de Sochi en 2014 ne compte pas quitter le halfpipe, loin de là ! La rideuse de Tignes dévoile même toute son ambition dans un discours qui fait plaisir à entendre. À lire aussi : SFR Freestyle Tour 2016 : Marie Martinod 3e à Tignes !

Sa présence sur le Ride Her First

"J'ai été contactée par les étudiants d'Altigliss et j'étais trop contente de pouvoir venir même si je suis une vieille pour eux (rires) ! C'est chouette, ça me rappelle quelques années en arrière, j'ai juste le double de l'âge de Tess (Ledeux) et Coline (Ballet-Baz) qui étaient dans mon équipe !"

Marie Martinod : "J'ai de l'ambition et les crocs" (interview)

Sa saison 2015/2016

"C'était une saison diesel pour moi, j'ai eu du mal à la démarrer pour pas mal de raisons, notamment le fait que j'avais eu du mal à m'entraîner sur l'inter-saison. Après, dès que j'ai du ski dans les pattes, c'est ce que j'aime car c'est mon truc et tout ce que je sais faire. J'ai donc mieux terminé, j'étais vraiment bien dès la mi-saison, la preuve je fais troisième à Park City en janvier. Mais je fais que septième sur le Dew Tour en décembre et derrière, j'ai du mal à récupérer des invitations."

Des galères en plus ?

"Pour les X Games à Oslo, on m'appelle trois jours avant la compétition... Ce sont des frustrations dont on n'a pas besoin car nos saisons sont déjà assez compliquées comme ça. On galère à trouver des partenaires, on n'a que trois étapes de coupe du monde durant l'hiver... C'est de la pression supplémentaire mais j'essaie de positiver tout ça et d'en faire une force. Il faut avoir les crocs et au final, le fait de se faire piquer dans ton orgueil, cela aide !"

Marie Martinod : "J'ai de l'ambition et les crocs" (interview)

Son avenir

"J'ai de l'ambition, vu que je ne suis plus très jeune, je suis contente d'avoir encore cette envie de réaliser de belles choses. On a un très bon centre près de chez moi, à Albertville, qui va ouvrir début mai. Cela va me permettre de bénéficier d'une belle structure pour m'entraîner. Ce qui est difficile, c'est de proposer de nouvelles figures tout en ne perdant pas celles que tu maîtrises. C'est mon job et je l'adore ! Le 900 back to back ? J'ai encore plus d'ambition que ça (rires)."