Martin Fourcade : ''Réussir à aller chercher l’or en individuel aux championnats du monde''

Ecrit par

Le double champion olympique des Jeux Olympiques de Sochi Martin Fourcade sera le chef de file de l'équipe de France de biathlon aux championnats du monde de Kontiolahti (Finlande). Le Tricolore a défini ses objectifs à un jour de l'ouverture des hostilités.

J-1 avant l'ouverture officielle des championnats du monde de biathlon 2015 ! C'est la ville de Kontiolahti en Finlande qui est l'hôte de cette 47e édition des Mondiaux du 5 au 15 mars. L'élite de la discipline sera réunie afin de se disputer les six épreuves en jeu, dont quatre individuellement et deux par équipes. Avec ses deux titres de champion olympique (Jeux Olympiques de Sochi 2014), c'est bien évidemment Martin Fourcade que l'on attend davantage sur cet événement. À son actif, pas moins de cinq titres mondiaux et trois gros globes de cristal en coupe du monde. Lors de la conférence de presse qui s'est déroulée hier soir à Kontiolahti, le frère cadet des Fourcade a défini ses objectifs : ''C’est une ambition double : la première, c’est avant tout le général de la coupe du monde. Ça peut paraître étrange au moment d’aborder cette compétition, mais c’est mon gros objectif. La deuxième, c’est de réussir ces Mondiaux, mais de toute façon l’un va avec l’autre : espérer gagner le général si on fait quatre fois dixième, ce serait compliqué. Je serais déçu si je repartais sans médaille.''

Martin Fourcade : ''Réussir à aller chercher l’or en individuel aux championnats du monde''

Même s'il est considéré comme le grand patron du biathlon, le Pyrénéen sait rester humble en toute circonstance. À la question ''les titres passent-ils au second plan'', Fourcade a répondu : ''J’ai le niveau pour repartir avec des médailles. Le titre, ça reste quelque chose de magique. Je ne pourrais pas être déçu si je fais quatre fois deuxième : ça voudra dire que j’aurais fait quelque chose de super, mais qu’il m’aura manqué une petit quelque chose et que quelqu’un aura été meilleur que moi. Bien sûr, j’aimerais être champion du monde. Mais je ne serai pas déçu si je fais des beaux mondiaux sans titre, parce que ça fait partie du sport et de la beauté d’être champion du monde. Si c’était si facile que ça, ça n’aurait pas de valeur.'' Lors des championnats du monde de Nove Mesto en 2013, le Français avait ramené un titre de champion du monde en individuel et deux médailles d'argent en sprint et poursuite. Arrivera-t-il à faire encore mieux cette année ? Éléments de réponse très bientôt ! À lire également : Championnats du monde de biathlon 2015 : Comment suivre les épreuves en direct ?

Source : 20 Minutes / L'Équipe