Maxime Huscenot : "Il fallait sortir une vague à la dernière seconde"

Ecrit par

La grosse perf’ pour Maxime Huscenot au Quiksilver Pro France 2015 ! Vainqueur du numéro trois mondial Filipe Toledo, le Français s’est qualifié pour le round 3 de son épreuve à domicile. Il est revenu sur cette série, remportée dans les derniers instants face au Brésilien.

Les séries s’enchaînent sur le Quiksilver Pro France 2015 avec la qualification ce matin de Kelly Slater pour le round 3. L’Américain a pris le meilleur sur Aritz Aranburu alors que Jérémy Flores a lui aussi passé ce cap du round 2 en prenant le meilleur sur un faible Dusty Payne. De son côté, Maxime Huscenot était loin d’être favori dans son heat l’opposant à Filipe Toledo. Le Brésilien réalise sa meilleure année sur le tour et pointe actuellement à la troisième place du classement général après avoir signé notamment une victoire sur la première épreuve (Quiksilver Pro Gold Coast) et une autre première place à domicile à Rio. Bref, un client pour Maxime qui est tout de même parvenu à remporter son duel en signant sur les derniers instants une ultime vague à 2,50. Le Tricolore revenait sur cette victoire à sa sortie de l’eau avant d'affronter au prochain tour Mick Fanning. Mais on l'a vu, ce n'est pas forcément un soucis pour lui d'être outsider...

Maxime Huscenot : "Il fallait sortir une vague à la dernière seconde"

Le scénario : " Le scénario m’a surpris. Je voulais rester patient et bien prendre le temps de choisir ma vague. Mon objectif avant la série, c’était de scorer un 8 avec un tube. J’ai essayé de prendre une gauche en début de série, mais je ne suis pas parvenu à sortir du tube. Après, vu le scénario, je savais qu’à la dernière seconde, il fallait obligatoirement partir sur une vague et tenter un re-entry pour avoir cette note de 2. Restait à tenir sur ce re-entry ce que j’ai réussi à faire contrairement à de nombreuses vagues où je n’y parvenais pas. C’est sûr que c’est étrange de se dire que je suis passé avec un 2, mais l’essentiel est d’aller au tour 3. Je suis content de m’en sortir. "

Maxime Huscenot : "Il fallait sortir une vague à la dernière seconde"

Les conditions : " On a fait ce qu’on a pu avec les vagues qu’on avait ce matin. Ce sont des conditions très changeantes. On peut avoir une série très pauvre comme la mienne et ensuite tuber sur la série d’après. En plus, on lutte contre le courant, c’est difficile de bien se placer. Le banc de sable bouge tous les jours. Chaque coulée est différente, à chaque marée ça change. Il n’y a pas d’endroit pour se poser sur la planche et attendre la vague. Jérémy (Flores) qui était là hier et connait bien le spot depuis plusieurs années n’avait par exemple rien trouvé sur son round 1. C’est un spot très changeant. Mais c’est ce qui fait la beauté du surf, c’est une sorte de défi contre l’océan. "

L’objectif : " Je n’ai pas de pression particulière, pas de points à défendre. Je veux juste aller le plus loin possible, faire des gros scores. Hier (jeudi), j’ai pris une belle vague, tant mieux. Reste à corriger quelques petites erreurs que j’ai pu faire sur mes deux premières séries sur ce Quik Pro. Le vrai objectif, c’est d’être sur le CT toute l’année en 2015, ça voudra dire que je serai parvenu à me qualifier. " A lire aussi : Quiksilver Pro France 2015 : Vidéos des meilleures vagues du round 1.

Maxime Huscenot : "Il fallait sortir une vague à la dernière seconde" - photo
Maxime Huscenot : "Il fallait sortir une vague à la dernière seconde" - photo